L'AMF poursuit une promotrice de condos

Des investisseurs de la région de Québec auraient perdu plus de 83 000 $ à la suite de la faillite de Loftboutiques. Ainsi, l'Autorité des marchés financiers (AMF) a décidé d'intenter une poursuite contre Marie-France Dayan qui était une intermédiaire retenue par Loftboutiques Développement International.
Elle faisait la promotion et la vente de condos de Loftboutiques dans un condo-hôtel de Québec. L'AMF a déposé huit chefs d'accusation contre Mme Dayan «pour avoir exercé illégalement l'activité de courtier en valeurs et pour avoir procédé à des placements sans prospectus».
Elle s'expose à une amende minimale de 24 000 $ si elle est déclarée coupable pour l'ensemble des chefs d'accusation», indique-t-on.
Au moins sept investisseurs auraient signé des promesses d'achat pour se porter acquéreurs de condos et devaient verser à la signature 10 % du prix d'achat.