Les propriétaires de L’Air du temps, Jean François Gaudreault et Bruno Blais

L’Air du temps fait faillite

L’aventure du pub à bières L’Air du temps dans le quartier Saint-Roch aura été d’un peu plus d’une année.

Ouvert en juin 2017, l’établissement a officiellement déclaré faillite au cours des derniers jours. L’entreprise était fermée depuis le mois d’août. 

Lors d’un échange avec Le Soleil, le copropriétaire Jean-François Gaudreault assurait à ce moment que son commerce n’était pas en faillite. Il parlait alors de fermeture «temporaire». 

95 créanciers

C’est le syndic autorisé en insolvabilité Fiset & Associés qui est responsable du dossier. 

Selon les documents du syndic, l’établissement doit 797 943,51 $ à ses quelque 95 créanciers, dont 585 829,69 $ à ses 90 créanciers non garantis. Parmi eux, on retrouve M. Gaudreault (300 000 $), la Ville de Québec (6669,35 $), Voxdata Solutions (25 000 $) et la Souche (12 437,56 $). 

Du côté des créanciers garantis, L’Air du temps devait un montant de 179 110,82 $ à la Caisse Desjardins de Québec. 

En septembre dernier, le bar Meltdown, situé sur la rue du Parvis dans le sous-sol du pub, avait aussi fermé ses portes. 

L’Air du temps était situé dans les anciens locaux du Boudoir.