Une partie des installations d'Aphria à Leamington en Ontario

L'action d'Aphria en chute libre

TORONTO — L’action d’Aphria a chuté mercredi pour une troisième séance consécutive, affichant un déclin cumulatif de plus de 52% depuis le début de la semaine.

Le titre est malmené depuis la publication d’un rapport de vendeurs à découvert qui a qualifié lundi le producteur de cannabis de «trou noir pour les actionnaires».

L’action de l’entreprise de Leamington, en Ontario, a rendu mercredi 99 cents, soit 16,5 pour cent, pour clôturer à 5,00 $ à la Bourse de Toronto. Elle avait déjà perdu 43 pour cent lors des séances de lundi et mardi.

Les firmes Quintessential Capital Management et Hindenburg Research ont affirmé lundi que les acquisitions récentes d’Aphria en Colombie, en Argentine et en Jamaïque, réalisées auprès de Scythian Biosciences, étaient «essentiellement sans valeur». Selon les vendeurs à découvert, ces transactions ont été effectuées à des prix «considérablement gonflés» et d’une manière qui, à leur avis, profite à un groupe d’initiés.

Scythian, une entreprise de Toronto qui porte maintenant le nom de SOL Global Investments, s’est dite «satisfaite» du résultat et a fait valoir que la transaction réalisée en septembre avait été «examinée de manière approfondie par les deux parties».

SOL a également indiqué qu’elle allait former un comité spécial du conseil et avoir recours aux services d’un avocat indépendant pour examiner les allégations des vendeurs à découvert et s’engager dans «toutes les avenues juridiques disponibles».

Aphria a déjà qualifié les allégations de Quintessential et Hindenburg de «fausses et diffamatoires».