On devine un peu vers quelle équipe penchent les travailleurs de Groupe Canam pour le match de Super Bowl dimanche, entre les Falcons et les Patriots. L'entreprise de Saint-Gédéon a fabriqué les pièces métalliques du futur Mercedes-Benz Stadium d'Atlanta, dont l'ouverture est prévue à la fin juillet.

L'acier de Canam fait équipe avec les Falcons

Alors que les Falcons d'Atlanta obtenaient leur billet pour la grand-messe du football américain, le Groupe Canam de Saint-Georges sablait également le champagne.
Pourquoi? Non pas parce que les travailleurs et les cadres de l'usine de Saint-Gédéon-de-Beauce sont tous des partisans de la bande à Matt Ryan et Julio Jones, mais plutôt, car ils venaient de livrer l'une des dernières pièces métalliques dédiées à la construction du Mercedes-Benz Stadium, l'antre de 71 000 spectateurs des Falcons érigé au coût de 1,4 milliard $ dans la capitale de l'État de la Géorgie. 
«En dépit des défis de taille, autant en fabrication qu'en installation, et malgré l'échéancier très compressé, cela a bien été», indique au Soleil François Bégin, vice-président aux communications du Groupe Canam. «Nous sommes très fiers de ce projet. Il était très complexe. Il avait beaucoup de connexions qui demandaient plus d'attention», poursuit-il, précisant que le dernier chargement en direction d'Atlanta est prévu pour le début de la semaine prochaine. 
Le toit rétractable du stade s'est notamment avéré un défi de taille. Il comporte huit panneaux rassemblés perpendiculairement à un axe qui forment une ouverture centrale surélevée. «Chaque projet de charpente complexe demande beaucoup d'attention et d'innovation. Il n'a pas deux projets identiques. Cela appelle à développer de nouvelles méthodes de travail», confie M. Bégin. 
Si tout se déroule comme prévu, le Mercedes-Benz Stadium devrait accueillir son premier événement sportif le dimanche 30 juillet pour un match du Atlanta United FC, dans la Major League Soccer. Il pourrait aussi avoir dans ses murs dès son ouverture le convoité trophée Vince Lombardi si les Falcons parviennent dimanche soir à remporter le LIe Super Bowl face aux Patriots de la Nouvelle-Angleterre, à Houston.
Contrat de 200 millions $
Il aura fallu un peu plus d'un an et demi - les premières livraisons ont eu lieu à l'automne 2015 - à Canam Steel Corporation, l'une des divisions du Groupe Canam, pour compléter la commande, dont le contrat avoisinait les 200 millions $. Le mandat de l'entreprise beauceronne comprenait les services d'assistance en conception-ingénierie, en dessin détaillé, en modélisation des données du bâtiment, la gérance du projet ainsi que la fabrication et le montage des composants d'acier pour le stade et le toit escamotable.
Quatre usines du groupe ont oeuvré sur la construction de pièces dédiées au chantier et environ 450 travailleurs, dont 250 au Québec. Plusieurs contrats ont également été donnés à des sous-traitants. En plus de l'usine de Saint-Gédéon-de-Beauce, les établissements de Boucherville, de South Plainfield, au New Jersey, et de Scottdale, en Géorgie, ont contribué.
Quant au stade actuel des Falcons, soit le Georgia Dome, il devrait tomber sous le pic des démolisseurs au cours de 2017. 
Pour le plus important fabricant nord-américain de composantes métalliques, il ne s'agissait pas d'une première aventure dans la construction de structure d'envergure. L'entreprise a déjà plusieurs projets sous la cravate, notamment le MetLife Stadium (Giants et Jets) et le Yankee Stadium (Yankees), à New York, le Gillette Stadium (Patriots), le Citi Field (Mets de New York), et le Lincoln Financial Field (Eagles de Philadelphie).
À Vegas?
Le Mercedes-Benz Stadium était le 74e projet de stade auquel collaborait Canam. Il s'agissait du dernier chantier en branle de la société pour la construction d'une demeure d'une équipe sportive. Toutefois, le carnet de commandes pourrait vite se remplir pour ce type de projet au cours des prochains mois. Des hommes d'affaires de Las Vegas ont notamment fait part de leur intention pour construire un nouvel amphithéâtre dans la ville du vice.
Est-ce que Canam pourrait être de la partie? «Tous les projets sont évalués individuellement. Je ne peux pas en dire plus pour le moment», conclut M. Bégin.
Le Groupe Canam, présent en Beauce depuis 1960, possède des bureaux en Amérique du Nord, en Roumanie et en Inde. La société réalise en moyenne à 10 000 projets par année et exploite 23 usines en Amérique du Nord. Elle emploie plus de 4300 travailleurs. 
À la Bourse de Toronto, le titre de la compagnie (TSX : CAM) a clôturé vendredi à 8,97 $, en baisse de 3 ¢.