La Ruche, un OBNL spécialisé en financement participatif ayant pour mission de favoriser l’émergence de projets stimulant l’économie, le rayonnement et la vitalité d’une région, débarque en Chaudière-Appalaches.
La Ruche, un OBNL spécialisé en financement participatif ayant pour mission de favoriser l’émergence de projets stimulant l’économie, le rayonnement et la vitalité d’une région, débarque en Chaudière-Appalaches.

La Ruche débarque dans Chaudière-Appalaches

Jean-François Tardif
Jean-François Tardif
Le Soleil
Sept ans après avoir vu le jour à Québec, La Ruche débarque enfin dans Chaudière-Appalaches. Les entrepreneurs et les idéateurs de la Rive-Sud peuvent désormais avoir recours à cet organisme à but non lucratif spécialisé en financement participatif ayant pour mission de favoriser l’émergence de projets stimulant l’économie, le rayonnement et la vitalité d’une région.

Pour Stéphane Thériault, directeur de la Ruche Chaudière-Appalaches, il n’y avait rien de plus naturel pour l’organisme de financement de traverser le fleuve. «Quand on dit que les conditions étaient là... On a des régions dans Chaudière-Appalaches où l’entreprenariat est extrêmement présent», a mentionné Thériaut. «On a qu’à penser à la Beauce et Thetford Mines qui a été élue la ville entrepreneuriale au Québec en 2018.

«L’autre chose avec la Ruche c’est toute la notion de prise en charge des projets par la communauté pour la communauté. Il y a donc des notions d’occupation du territoire dans lesquelles la Riche pourra jouer un rôle. On a des régions hyper en santé et on en a d’autres qui sont en dévitalisation. Et on ne se le cachera pas, au niveau du financement des entreprises, on ne sait pas ce qui va se passer dans le futur. Mais on peut penser que La Ruche va pouvoir permettre à un jeune entrepreneur de tester son produit, tester son marché et arriver avec du concret quand il se présentera pour du financement auprès d’une institution bancaire.

Chaudière-Appalaches est devenue la septième région au Québec à accueillir sur son territoire l’organisme de financement La Ruche. Sa venue a commencé à être orchestrée il y a une dizaine de mois. Après avoir débroussailler le terrain en sondant notamment l’intérêt des entrepreneurs, l’équipe à la tête du projet a ensuite cherché des ambassadeurs et des partenaires. C’est cependant au début du mois de mai, avec l’arrivée de son directeur Stéphane Thériault, que la Ruche de Chaudière-Appalaches a véritablement commencé ses activités.

«Le lancement de la Ruche Chaudière-Appalaches, avec la collaboration de partenaires comme le Mouvement Desjardins, le ministère de l’Économie et de l’Innovation du Québec et la Ville de Lévis, est certainement gage de confiance et d’accomplissement pour de nombreux projets à venir dans la région», a expliqué Nicolas Bouchard, président-directeur général de l’organisme. «La Ruche est l’un des meilleurs moyens pour les citoyens de se rassembler et de contribuer au rayonnement à la vitalité de leur secteur. Elle agit aussi, entre autres, à titre d’étude de marché vivante de tout projet entrepreneurial.»

Déjà l'engouement

L’engouement pour La Ruche de Chaudière-Appalaches a été presqu’instantané. Une dizaine campagnes dédiées aux commerces de détail ont été lancées cet été dans le cadre du programme Du cœur à l’achat encouragée par Desjardins. Une somme de 206 000 $ a été amassée et ré-injectée dans 251 commerces participants de la région. Pas moins de 1730 contributions ont été faites par plus de 1100 contributeurs. En moyenne, les campagnes ont atteint 118 % de leurs objectifs financiers. De son côté, Desjardins a remis 175 000 $ à 24 organismes du milieu dans le cadre d’un programme pour aider, avec la situation de la COVID.

Questionné sur les objectifs à court terme de la Ruche Chaudière-Appalaches, Stéphane Thériault a indiqué que c’était simplement d’accueillir le plus de projets possibles. «Je pense que pour la première année, on devrait être en mesure de ramasser une bonne trentaine de projets.» 

Deux nouvelles campagnes de financement en ligne sur la plateforme de La Ruche Chaudière-Appalaches seront lancées d’ici une quinzaine de jours. La réussite scolaire par la réussite sportive qui vise à amasser 47 500 $ pour l’Atelier 803, sera en ligne le 21 septembre. Suivra deux jours plus tard, Vivez les 3 monts qui cherchera à récolter 10 000 $ pour l’organisme Les Sentiers pédestres des 3 monts de Coleraine.