Deux travailleurs brésiliens, Marcos Lopes et Renan Leal, sont à l’emploi d’AMEC Usinage. Quatre de leurs compatriotes les rejoindront en 2018.
Deux travailleurs brésiliens, Marcos Lopes et Renan Leal, sont à l’emploi d’AMEC Usinage. Quatre de leurs compatriotes les rejoindront en 2018.

La rétention de la main-d'œuvre, un défi en fabrication métallique industrielle

Gilbert Leduc
Gilbert Leduc
Le Soleil
«Geneviève, ça fait trois mois que je travaille ici. Ça ne progresse pas assez vite mon affaire. Je veux avoir plus de responsabilités. L’usine située de l’autre côté de la rue m’offre 1,50 $ l’heure de plus. Je t’annonce officiellement que je pars.»