Phil Schiller, vice-président marketing chez Apple, lors de la présentation du nouveau iPhone X.

La reconnaissance faciale du iPhone X n’est pas infaillible

NEW YORK — Si vous voulez déverrouiller votre nouveau iPhone X, vous n’avez qu’à le fixer du regard.

Face ID, le nom donné par Apple à sa technologie de reconnaissance faciale, remplace le lecteur d’empreintes digitales offert sur les modèles précédents.

Reste maintenant à voir si la technologie est vraiment au point pour la vie de tous les jours — après tout, il est beaucoup plus facile de placer le bout du doigt sur un lecteur que de cadrer le visage correctement avec le téléphone.

Les commandes pour le iPhone X seront acceptées à compter de vendredi, et Apple promet de livrer les premiers appareils dans cinq ou six semaines. Un nombre restreint d’appareils pourront être achetés sur place, mais il faudra se lever tôt.

Plusieurs téléphones Android utilisent déjà la reconnaissance faciale. Samsung offre aussi une technologie de déverrouillage par lecture de l’iris. Ces systèmes peuvent toutefois être mystifiés par de simples lunettes.

Si Android table essentiellement sur une comparaison bidimensionnelle entre une photo et votre visage, Apple y va en trois dimensions. Au moment de l’installation, le iPhone vous demande de tourner la tête pour qu’il puisse prendre un cliché plus complet — afin d’analyser 30 000 points sur votre visage, pour être très précis. Donc, même si vous portez des lunettes ou une casquette, le iPhone pourra vous reconnaître en utilisant d’autres particularités de votre visage.

Le système d’Apple apprend continuellement. Chaque fois que votre visage déverrouille l’appareil, le téléphone enregistre automatiquement des changements subtils, comme l’apparition d’une moustache ou le simple vieillissement. Avec Android, il faut aller jouer dans les réglages de l’appareil pour en améliorer la reconnaissance faciale.

Il ne faudra toutefois pas exagérer. Si vous faites disparaître votre barbe, le changement sera trop important pour le iPhone X, qui sera incapable de vous reconnaître. Vous devrez alors lui fournir le mot de passe, mais le téléphone devrait vous reconnaître la fois suivante.

Un journaliste d'Associated Press a testé les capacités de la technologie Face ID. Le iPhone n'a pas reconnu le journaliste dans les deux photos inférieures.

Lors d’une comparaison avec le lecteur d’iris du téléphone Galaxy 8 de Samsung et les systèmes de reconnaissance faciale du Pixel 2 de Google et du V30 de LG, seuls le iPhone X et le Pixel ont reconnu l’utilisateur malgré la présence de lunettes normales. Lors du port de lunettes de soleil, Face ID a été bloqué par une paire un peu plus ample, mais non par l’autre.

Les costumes et déguisements embêtent aussi Face ID. Un chapeau de père Noël est acceptable, mais pas la barbe. Le système n’aime pas non plus les lunettes comiques et les faux nez. Les vêtements d’hiver ne posent aucun problème, tant que le foulard ne recouvre pas trop le visage.

Face ID a surpassé les attentes en plein soleil - pas chaque fois, mais assez souvent pour que ça soit satisfaisant. Il fonctionne aussi dans le noir grâce à l’utilisation de capteurs infrarouges au lieu de seulement la caméra (c’est important quand on se réveille en pleine nuit avec une envie irrésistible de consulter Facebook ou Tinder).

Quant aux autres appareils, Pixel a fonctionné en plein soleil, mais non dans le noir, et vice-versa pour Samsung. Le Galaxy 8 fonctionne aussi avec la barbe de père Noël, puisqu’il étudie surtout les yeux.

Apple prévient que Face ID pourra être dupé par des jumeaux ou des proches qui vous ressemblent. Le système n’est pas non plus fiable pour les enfants de 13 ans et moins — mais quel jeune de cet âge a besoin d’un téléphone de 1000 $US?

La disparition du lecteur d’empreinte digitale signifie que seuls Face ID et un mot de passe peuvent déverrouiller le iPhone X, ce qui complique les choses quand vient le temps de consulter Facebook pendant une réunion avec le patron, d’autant plus qu’il faut idéalement tenir le téléphone à entre 15 et 25 centimètres du visage.

On peut aussi utilise Face ID pour approuver des achats d’applications ou accéder aux applications bancaires.

En bout de compte, Face ID fonctionne plutôt bien — même s’il aurait été pratique de conserver le lecteur d’empreintes digitales.