Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Située à Saint-Joseph-de-Beauce, la Fromagerie Gilbert célébrera en juillet ses 100 ans. Elle est l’une des plus vieilles fromageries au Québec.
Située à Saint-Joseph-de-Beauce, la Fromagerie Gilbert célébrera en juillet ses 100 ans. Elle est l’une des plus vieilles fromageries au Québec.

La Fromagerie Gilbert fête ses 100 ans

Jean-François Tardif
Jean-François Tardif
Le Soleil
Article réservé aux abonnés
On retrouve en Beauce l’une des plus anciennes fromageries au Québec. Fondée en 1921, la Fromagerie Gilbert, qui se spécialise dans les fromages à pâte ferme non raffinée, célèbrera le 19 juillet son 100e anniversaire.

«Fromagerie Gilbert, c’est une histoire de famille depuis les tout débuts», a indiqué Jimmy Poulin, directeur général de l’entreprise ayant pignon sur rue à Saint-Joseph-de-Beauce. «C’est toujours le même groupe d’actionnaires. Ils étaient 10 au départ et maintenant, ils sont trois.»

L’histoire de la Fromagerie Gilbert a été riche en rebondissements. Né d’un regroupement de producteurs laitiers qui avaient uni leurs efforts pour commercialiser leurs produits, l’établissement fut connu à ses débuts sous le nom de «Société de fabrication de beurre et de fromage Gilbert». Mais une vingtaine d’années plus tard, soit mars 1940, la société fut reconnue comme une coopérative de production de fromage et devint le Syndicat Gilbert.

Complètement ravagée par le feu en 1952, la fromagerie fut reconstruite l’année suivante. En 1974, les propriétaires achetèrent un terrain situé derrière cette fromagerie pour en construire une toute nouvelle. Et alors que l’entreprise ne cessait de croître, quelques actionnaires firent son acquisition en 1990. Elle a pris alors le nom qu’on lui connaît aujourd’hui, soit celui de Fromagerie Gilbert. Trois ans plus tard, l’entreprise lança un plan de développement qui lui permit d’étendre ses activités dans de nouveaux marchés situés en dehors de la Beauce ce qui mena à un agrandissement de ses installations à la fin des années 2010.

«On dit souvent que ce qui ne nous tue pas nous rend plus forts. Et c’est un petit peu ça qui est arrivé avec la fromagerie. La reconstruction de nos installations après l’incendie nous donné des ailes pour pouvoir grandir et faire en sorte que nous célèbrerons nos 100 ans cet été.»

«Aujourd’hui entre 45 et 55 employés travaillent chez nous tout dépendant de la saison. Pendant la période estivale, nous doublons la quantité de lait que nous utilisons par rapport aux mois les plus tranquilles. Durant juin, juillet et août, nous coulons à peu près 20 000 litres de lait par jour.»

D’abord reconnue pour son cheddar, la Fromagerie Gilbert, produisait à ses débuts presque uniquement du fromage en grains et du fromage en bloc. Cent ans plus tard, l’entreprise de Saint-Joseph est beaucoup plus diversifiée dans son offre.

«On a une belle gamme de produits. Nous en avons créé une dizaine dans les quatre dernières années et nous sommes rendus à 90 produits disponibles. Il y a quand même quelques lignes de fromage qui sont produites selon la même méthode de fabrication. Ce n’est que la saveur qui change.

La Fromagerie Gilbert à la fin des années 1920. À l’époque, l’entreprise portait le nom de Société de fabrication de beurre et de fromage Gilbert.

«Le cheddar en bloc frais et le fromage en grains frais constituent le gros de nos ventes dans les épiceries. Dans les dépanneurs, c’est le tortillon salé. Et parce que depuis quelques années, la vente des aliments prêt-à-manger a connu une hausse importante, on vend beaucoup plus de fromage dans les dépanneurs qu’on en vendait autrefois.»

M. Poulin n’a pas caché que la distribution des fromages frais du jour et le fait que ceux-ci devaient être renouvelés chez les clients toutes les 48 heures demandait une importante logistique. «Mais les ventes sont là», a-t-il lancé. «Ça vaut donc la peine de continuer.»

La Fromagerie Gilbert est aujourd’hui solidement implantée dans plusieurs régions de Québec comme celles de Thetford, Bellechasse, Lotbinière, Lévis, Québec et du Bas-Saint-Laurent. Nombreuses sont les épiceries et nombreux sont les dépanneurs qui offrent ses produits. À cela s’ajoutent les ventes qui sont faites à la fromagerie même. M. Poulin mentionne que son entreprise, qui est un incontournable en Beauce, a des clients des quatre coins du Québec et même de l’Ontario, de gens qui s’y rendent avec une glacière afin d’y faire des provisions de fromage pour eux et pour les membres de leur famille.

Questionné sur les défis qu’une entreprise comme la sienne devait surmonter en 2021, M. Poulin a d’abord parlé des quotas d’importation au niveau des fromages européens. Il a ajouté que la compétition régionale et provinciale était aussi très forte, les fromageries ayant poussé comme des champignons au Québec lors des dernières années.

«Il faut toujours chercher des moyens de se démarquer. C’est ainsi important que les gens nous reconnaissent tout de suite, ce qui est le cas grâce à la rose qui est accolée à notre nom sur l’emballage de nos produits.»

Les célébrations

Lancées il y a quelques jours, les célébrations du 100e anniversaire de la Fromagerie Gilbert seront l’occasion de faire revivre l’histoire de l’entreprise, mais aussi de remercier ses fondateurs, ses employés, ses partenaires, ses clients dans le domaine de la restauration et ses clients qui lui sont fidèles depuis toutes ces années. M. Poulin a ajouté que sa fromagerie en profiterait aussi pour redonner à la communauté, ce qu’elle faisait depuis plusieurs années déjà en donnant des milliers de dollars de fromage à Moisson Beauce.

«On va aussi organiser des évènements spéciaux comme des promotions pour nos produits, des partages d’archives sur les réseaux sociaux, la création d’une collection complète d’objets promotionnels utilitaires, etc.

«On a aussi sorti de nouveaux produits, comme des fromages vieillis, des fromages à saveur et des éditions spéciales de certains fromages. On veut satisfaire tous les goûts de notre clientèle.»

Jimmy Poulin, le directeur général de la Fromagerie Gilbert, a indiqué que les célébrations du 100e anniversaire de la Fromagerie Gilbert seront l’occasion de faire revivre l’histoire de l’entreprise mais aussi de remercier ses fondateurs, ses employés, ses partenaires, ses clients dans le domaine de la restauration et ses clients qui lui sont fidèles depuis toutes ces années.

Pouvant compter sur une excellente équipe, M. Poulin a indiqué que malgré ses succès, la Fromagerie Gilbert n’avait pas l’intention de s’asseoir sur ses lauriers. C’est pourquoi elle a dans ses plans de mettre sur le marché, dans un horizon de deux-trois ans, de nouveaux produits, mais aussi de faire des affaires à la grandeur de la province.

«Je dirais nous sommes actuellement la plus grosse des petites fromageries. On ne peut rivaliser avec les Saputo de ce monde. Par contre nous avons notre place dans ce beau marché-là. Nous avons tout ce qu’il faut pour répondre à la grande demande de nos clients, mais aussi pour continuer de grandir. Notre premier objectif est cependant de continuer à bien desservir 100 % du territoire de la Beauce. Si on est rendu à 100 ans c’est parce que localement, les gens nous ont toujours encouragés.»