L’hôtel Royal William sera converti en immeuble de condos.

La fin du Royal William

EXCLUSIF / L’hôtel Royal William situé dans Saint-Roch ferme ses portes, a appris Le Soleil. L’établissement du boulevard Charest Est sera converti en immeuble de condos.

Ouvert au début des années 2000, l’hôtel de quatre étages avait subi une première cure de jouvence en 2012. Souhaitant maintenant rentabiliser davantage l’édifice, le copropriétaire et gestionnaire a choisi de changer sa vocation. Les employés — moins d’une dizaine — ont appris la nouvelle mardi.

Les travaux débuteront au cours des prochains jours. La majorité des 44 chambres seront aménagées en lofts à aire ouverte. Selon les plans du promoteur, le chantier devrait être complété à la fin du printemps pour accueillir les premiers résidants. La facture sera de plusieurs centaines de milliers de dollars.

Rencontré sur place, le copropriétaire de l’établissement, Pierre-Olivier Béliveau, a confirmé du bout des lèvres ses intentions pour l’endroit. Il souhaite conserver une vocation commerciale au rez-de-chaussée. Le restaurant La Queue de Veau demeurera ouvert. 

«J’ai bien évalué le secteur, de par la localisation et de par la clientèle potentielle dans le quartier, et il était préférable d’agrandir les chambres pour pouvoir vendre des condos. La pénurie de main-d’oeuvre a aussi influencé ma décision [...] On veut un style de loft un peu à la New-Yorkaise, avec plusieurs fenêtres et des plafonds très hauts», explique l’homme d’affaires, patron depuis 2010. «On voit qu’il y a de plus en plus de demandes pour ce type de propriété. Et il y a de plus en plus de résidents permanents dans Saint-Roch», poursuit-il, précisant que les réservations du temps des Fêtes ont été redirigées vers d’autres établissements hôteliers.

Pour le rez-de-chaussée, soit pour la section de l’hôtel, car l’autre espace est occupé par le restaurant, l’entrepreneur indique que les plans restent à peaufiner. Toutes les options sont présentement sur la table à dessin.

«Il y a un bon potentiel commercial. J’étudie toutes les possibilités. Pour le moment, les travaux majeurs seront vraiment sur les étages et il n’y aura pas d’unité locative», souligne-t-il, assurant que l’hôtel était rentable. 

Chaque étage représente une superficie d’environ 5000 pieds carrés. Il est déjà possible d’acheter un condo. Le consommateur doit se présenter à l’édifice.

Impact de 30 %

Pour le propriétaire de La Queue de Veau, la fermeture de l’hôtel aura un impact important sur son chiffre d’affaires. Il anticipe une baisse d’au moins 30 %. Et il prévoit même être contraint de fermer son établissement pour les déjeuners.

«Nous regardons présentement nos options, mais nous ne pensons pas que cela serait rentable d’ouvrir le matin. Cette situation va avoir un impact énorme sur mon commerce», déplore Mustapha Tamani, n’écartant pas la possibilité de déménager ses pénates si la clientèle n’est plus au rendez-vous. 

L’hôtel indépendant le Royal William est un autre joueur qui disparaît du paysage de Saint-Roch, après entre autres la chaîne d’articles de plein air Mountain Equipment Co-op (MEC) et le restaurant le Versa.