Le ministre de l'Emploi, François Blais.

La CSN indignée des propos du ministre Blais

La Confédération des syndicats nationaux (CSN) s'indigne que le ministre François Blais l'ait qualifiée de «délinquante» dans le dossier des 21,4 millions $ en cotisations d'équilibre impayées au régime de retraite de ses travailleurs.
«On ne comprend pas parce que tout s'est fait avec le consentement de nos employés et l'accord de la Régie des rentes du Québec (RRQ), a affirmé Louis-Serge Houle, directeur des communications de la centrale syndicale. Le ministre ne sait même pas ce qui se passe dans sa cour.»
Au bureau du ministre, on dit à ce sujet que le précédent gouvernement péquiste a pu démontrer envers la CSN plus d'ouverture que l'actuel gouvernement libéral dans le dossier. La RRQ confirme qu'il y avait «des discussions» avec la CSN.
Contrairement à la veille, la CSN a précisé jeudi que le paiement de l'entièreté de la somme, plus intérêts, sera réglé dans les prochaines semaines, et non pas aujourd'hui.