Le gouvernement Marois n'a pas laissé les retraités à eux-mêmes, insiste le porte-parole du syndicat des travailleurs de la White Birch.

La Cour force White Birch à enregistrer les régimes de retraite

Dans le dossier des régimes de retraite des employés et des retraités du consortium Black-Diamond White Birch, le juge Robert Mongeon de la Cour supérieure a ordonné à la partie patronale de déposer les textes des régimes pour signature et enregistrement dès le 19 janvier.
Alors que les syndicats et les retraités de White Birch se retrouvaient en cours jeudi pour débattre de la validité du vote des retraités, les trois syndicats Unifor ont décidé de comptabiliser uniquement les votes des syndiqués au sujet de la proposition patronale sur le nouveau régime de retraite. Proposition acceptée par 81 % des syndiqués. «Sur le fond, la décision confirme ce que nous pensions», explique Renaud Gagné, adjoint au directeur québécois d'Unifor.
Le Regroupement des retraités s'était opposé par l'objet de deux requêtes entendues par le juge la semaine dernière. Le syndicat craignait «que de nouveaux délais soient engendrés par cette procédure, mais la teneur de la décision nous rassure au moins sur ce point, et ce, malgré les possibilités d'appel. C'est clair que la compagnie doit maintenant procéder au dépôt des textes», a affirmé M. Gagné.