Les acquéreurs potentiels de l'axe Matapédia-Caplan souhaitent pour le moment se rendre jusqu'à la Coopérative agricole de Caplan, où du grain est chargé.

La Cour accorde une prolongation à la Société du chemin de fer de la Gaspésie

La Cour supérieure a accordé mercredi une prolongation de protection à la Société du chemin de fer de la Gaspésie (SCFG), jusqu'au 25 février, afin que ce transporteur mette la touche finale à un plan de restructuration visant à assurer l'avenir du tronçon ferroviaire entre Matapédia et Gaspé.
Ce plan repose en grande partie sur la réponse que donnera le ministère des Transports du Québec (MTQ) à une proposition d'achat déposée le 22 janvier par un groupe de gens d'affaires de la Baie-des-Chaleurs. Cette proposition vise la portion Matapédia-Caplan de l'emprise ferroviaire et elle effacerait les 3,6 millions $ de créances de la SCFG, une entité contrôlée par les MRC du sud de la Gaspésie.
Les MRC garderaient le tronçon entre Caplan et Gaspé pour le moment. Le MTQ a d'autre part indiqué hier qu'il consacre pour le moment 100 000 $ d'aide d'urgence pour que le service de marchandises soit maintenu pour le mois de février.
Le tronçon gaspésien nécessitera des travaux de plusieurs millions de dollars sur certains ponts pour maintenir leur capacité portante. La SCFG est protégée légalement contre ses créanciers depuis le 21 novembre.