En date du 30 juin dernier, l'actif net de la CDPQ atteignait 254,9 milliards $, en hausse de 6,8 milliards $ par rapport au 31 décembre 2015.

La Caisse de dépôt rapporte un rendement de 2 % au premier semestre

Dans un contexte de morosité économique mondiale où la croissance n'est pas au rendez-vous, la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) a affiché un rendement de 2 % au cours des six premiers mois de l'année.
En procédant à sa mise à jour semestrielle, vendredi, l'investisseur institutionnel a signalé que cette performance avait surpassé le rendement de 1,3 % de son portefeuille de référence.
En 2015, au cours des six premiers mois, la Caisse avait affiché un rendement de 5,9 %.
Dans ses remarques, son président et chef de la direction, Michael Sabia, a souligné une augmentation de l'instabilité politique dans plusieurs régions du monde, un rééquilibrage économique en Chine ainsi qu'une baisse des profits des entreprises aux États-Unis.
Au total, deux des trois grandes catégories d'actifs de la CDPQ - les placements nets ainsi que les actifs réels - ont livré une performance inférieure à celle de leur indice de référence.
Les revenus fixes ont été de 3,1 milliards $, en progression de 3,8 %, alors que l'indice de référence était de quatre %. Les actifs réels - qui regroupent les immeubles ainsi que les infrastructures - ont affiché un résultat de 1 milliard $, soit un rendement de 2,5 %, par rapport à 3,9 % pour son portefeuille de référence.
Finalement, le secteur des actions affiche un résultat de 1,7 milliard $, en hausse de 1,4 %, par rapport à un indice de référence qui fait état d'une baisse de 1 %.
«Notre portefeuille continue de démontrer sa résilience, et notre objectif demeure toujours le même: des rendements plus stables, moins vulnérables aux émotions fortes à la hausse ou à la baisse», a estimé M. Sabia.
En date du 30 juin dernier, l'actif net de la CDPQ atteignait 254,9 milliards $, en hausse de 6,8 milliards $ par rapport au 31 décembre 2015.
Sur cinq ans, la Caisse souligne que son rendement annualisé est de 9,2 pour cent, ce qui surpasse la performance de 8,3 % de son portefeuille de référence.