La Caisse de dépôt et placement du Québec a annoncé jeudi un investissement supplémentaire de 125 millions $ dans le projet de cimenterie de Port-Daniel.

La Caisse de dépôt prend le contrôle de Ciment McInnis

La Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) prend le contrôle de Ciment McInnis neuf jours après avoir placé à la tête de la firme un haut dirigeant de son choix. Cette décision vise «à protéger le capital de ses déposants», la Caisse de dépôt jugeant le projet de cimenterie de Port-Daniel encore rentable.
La prise de contrôle est ponctuée par une autre injection de 125 millions $ de la CDPQ dans l'équité du projet gaspésien de 1,5 milliard $. De plus, un gestionnaire de fonds américain, Black Rock Alternative Investors, avance aussi 125 millions $ en débenture à Ciment McInnis, une obligation sans bien en garantie.
«Lors de l'annonce du dépassement de coût, nous avions dit que si nous investissions de nouveau [dans Ciment McInnis], nous le ferions à nos conditions. Il y a eu un changement de direction la semaine dernière et là, il y a un changement de contrôle. [...] La Caisse prend le contrôle de Beaudier Ciment et par le fait même, le contrôle de Ciment McInnis», a indiqué jeudi Maxime Chagnon, porte-parole de la CDPQ.
Dépassement de coût
Un dépassement de coût de 444 millions $ avait été confirmé le 29 juin par la ministre de l'Économie, Dominique Anglade. Elle avait expliqué la situation par des erreurs de planification à l'ingénierie, l'accélération des travaux pour arriver à produire au début de 2017 et l'ajout d'équipements de 100 millions $.
Maxime Chagnon assure «après réévaluation en profondeur du projet» que la cimenterie de Port-Daniel possède encore «un bon profil de rentabilité» malgré le dépassement de coût, «parce que les perspectives de marché sont encore meilleures aujourd'hui», qu'au moment où le projet a été annoncé, en janvier 2014. «Il y a un déficit de ciment qui va en augmentant», sur le marché nord-américain visé par Ciment McInnis. La force du dollar américain se juxtapose aux conditions de marché, dit-il.
Maxime Chagnon assure qu'à «[sa] connaissance», il n'y a eu aucun retrait de prêteurs mineurs ou majeurs ayant avancé des fonds à Ciment McInnis.
Beaudier, le conglomérat d'investissement des familles Beaudoin et Bombardier, était considéré jusqu'à jeudi comme l'actionnaire de contrôle de Ciment McInnis. Beaudier avait acquis le projet à la fin de 2011 du promoteur initial, Cimbec Canada.
«Au total, la participation de la Caisse de dépôt était de 45 % et celle de Beaudier de 55 %. Maintenant c'est l'inverse», résume Maxime Chagnon.
Il précise en outre que la CDPQ tente de diminuer le dépassement de coût. «Pour nous, il se situe entre 400 et 450 millions $. On essaie de faire mieux.»
La direction de l'organisme rappelle que les «qualités fondamentales» du projet de Port-Daniel, une usine et des équipements très modernes, des coûts d'exploitation inférieurs à ceux de la concurrence et un accès direct à un port pour exporter à peu de frais, sont toujours présentes.
Dans son communiqué, la Caisse de dépôt et placement indique que «la transaction proposée, incluant le nouveau financement et le financement additionnel, est sujette à certaines conditions, incluant la signature et la livraison de la documentation finale, de même que son approbation par le syndicat bancaire».
Chronologie
31 janvier 2014
Annonce par la première ministre de l'époque, Pauline Marois, et par Laurent Beaudoin, président de Beaudier, du projet de cimenterie à Port-Daniel.
2 juin 2014
Confirmation du projet par le nouveau gouvernement de Philippe Couillard.
Août 2015
La main-d'oeuvre atteint 800 personnes au chantier. Les groupes écologistes dénoncent le fait que la cimenterie, qui deviendra le plus gros émetteur de gaz à effet de serre du Québec, ait été soustraite à l'examen du Bureau d'audiences publiques sur l'environnement par l'État québécois.
29 juin 2016
Annonce d'un dépassement de coûts de 444 millions $ par la ministre Dominique Anglade.
2 août 2016
Annonce du départ du président-directeur général de Ciment McInnis, Christian Gagnon, et son remplacement intérimaire par Ronald Bougie, nommé vice-président directeur, ingénierie, construction et opérations.
9 août 2016
Annonce d'un partenariat avec le transporteur maritime Nova Algoma Cement Carriers pour l'affrètement d'un navire pour le transport du ciment.