Une usine de batteries pour véhicules de Johnson Controls

La Caisse de dépôt achète la division de batteries pour véhicules de Johnson Controls

La Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) réalise un investissement majeur dans les technologies vertes en partenariat avec la firme d’investissement torontoise Brookfield Business Partners et un groupe de partenaires institutionnels de cette dernière.

Ensemble, ils se portent acquéreurs de Power Solutions, la division de la multinationale américaine Johnson Controls qui fabrique des batteries pour véhicules, pour la somme de 13,2 milliards $ US (environ 17,4 milliards $ CA).

La transaction sera financée par environ 3 milliards $ US d’équité (près de 4 milliards $ CA) et environ 10,2 milliards $ US (13,5 milliards $ CA) de dette à long terme.

Brookfield Business Partners s’engage à financer environ 30 pour cent de l’équité (900 millions $ US ou 1,2 milliard $ CA) à partir de capitaux propres. La Caisse s’engage à financer environ 30 pour cent de l’équité à la clôture et le reste de l’équité (40 pour cent) proviendra d’autres partenaires institutionnels de Brookfield.

La Caisse et Brookfield seront ainsi propriétaires en partenariat à 60 pour cent de Power Solutions. Ils estiment être désormais bien positionnés pour profiter du développement du marché des batteries pour véhicules, en particulier celles que l’on retrouve dans les voitures électriques.

Power Solutions produit des batteries pour les constructeurs automobiles, de même que pour les distributeurs et les détaillants du marché secondaire du monde entier.

L’entreprise est décrite par ses acheteurs comme étant un leader mondial dans la production de ces batteries, utilisées dans la plupart des véhicules automobiles hybrides et électriques, détenant «des parts de marché substantielles à travers le monde».

Power Solutions, qui se targue d’avoir une réputation enviable pour la «rigueur de ses normes en matière d’environnement», réalise elle-même le recyclage de ses produits en circuit fermé.

«Cette transaction nous permet d’acquérir le leader mondial dans le domaine des batteries automobiles», a déclaré par voie de communiqué le premier vice-président et chef des placements privés à la Caisse, Stéphane Etroy. Il a qualifié Power Solutions de «modèle en matière de suivi de mesures environnementales», estimant que son système de recyclage industriel était «l’un des plus efficaces de la planète.»

La clôture de la transaction demeure assujettie aux conditions de clôture habituelles, incluant les approbations des organismes de réglementation, et devrait survenir d’ici le 30 juin.