La fermeture en février de la boutique a inquiété certains clients. «Le message que ça envoyait, c’était que Ketto ne va pas bien, alors que c’est absolument le contraire. Ça va rectifier le tir», fait valoir une des copropriétaires, Catherine Fafard.

La boutique de Ketto renaît sur Saint-Jean

Après avoir fermé sa boutique de l’avenue Cartier en février dernier, Ketto renaît sur la rue Saint-Jean.

L’entreprise, qui produit des sacs, de la papeterie et d’autres articles divers aux personnages colorés, s’installe au 1039, dans l’ancien local du magasin de jouets L’Échelle, à côté de la crêperie Au Petit Coin Breton. Le magasin ouvrira ses portes autour du 20 juillet.

«Ce n’était pas prévu», confirme Catherine Fafard, l’une des deux propriétaires. En effet, le duo avait choisi de fermer la boutique de Cartier parce qu’elle ne représentait qu’environ 4 à 5 % du chiffre d’affaires, mais demandait beaucoup de temps. Ketto voulait se concentrer sur sa croissance en ligne tout en continuant de vendre ses produits dans ses quelque 1000 points de vente à travers le pays, entre autres dans des librairies et des pharmacies.

Meilleur emplacement

Mme Fafard estime toutefois que la localisation de la nouvelle boutique devrait être plus favorable que l’ancienne. «On va chercher vraiment une autre clientèle, qui est la clientèle touristique. […] Je pense que c’est quand même une nette amélioration sur l’emplacement qu’on avait sur Cartier.»

Par ailleurs, la fermeture avait inquiété certains clients. «Le message que ça envoyait, c’était que Ketto ne va pas bien, alors que c’est absolument le contraire. Ça va rectifier le tir», fait valoir la femme d’affaires.

Les clients aiment aussi avoir un point de service pour toucher et voir les produits, ou encore pour faire un retour ou un échange au besoin, a constaté Mme Fafard. «Du point de vue service à la clientèle, c’est sûr que c’est plus compliqué de tout faire à distance, par courriel et par téléphone. D’avoir un point physique, ça rassure les gens.»