La Bourse de Toronto clôture en baisse

TORONTO - L’indice de référence de la Bourse de Toronto a clôturé en baisse mardi, malgré une hausse du cours du pétrole, des signaux géopolitiques contradictoires sur le commerce ayant engendré une certaine incertitude.

Les marchés de la Bourse de Toronto et des États-Unis ont eu un bon coup de pouce en matinée, lorsque la Chine a semblé tendre une branche d’olivier au sujet des tarifs sur les véhicules automobiles américains et que certains médias ont fait état de discussions de haut niveau entre les deux pays. 

Cependant, l’ambiance s’est détériorée après que le journal Washington Post eut rapporté que les États-Unis envisageaient de condamner la Chine pour espionnage économique.

Au Canada, l’attention se portait surtout sur l’affaire judiciaire de Huawei et la détention en Chine d’un ancien diplomate canadien.

«Ce genre de manchettes fait réfléchir les gens et c’est pourquoi on se concentre beaucoup sur les sociétés qui ont une exposition à la Chine et sont exposées à des risques», a observé Catharine Sterritt, gestionnaire de portefeuille pour Gestion d’actifs CIBC.

L’indice composé S&P/TSX du parquet torontois a glissé de 60,45 points à 14 667,83 points, après avoir affiché une hausse en matinée.

À la Bourse des matières premières de New York, le cours du pétrole brut a pris 65 cents US à 51,65 $ US le baril.

Cependant, le secteur torontois de l’énergie a reculé de 1,5%. Les actions de plusieurs grandes sociétés, notamment celles de Suncor Énergie, ont perdu des plumes. Les groupes de la consommation discrétionnaire, de la finance et des matériaux ont aussi retraité. Le secteur de la santé, qui comprend les titres de certains des plus grands producteurs de cannabis, a avancé de 2,9 pour cent, suivi du secteur des biens de consommation de base.

À New York, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a retraité de 43,02 points à 24 380,24 points, tandis que l’indice élargi S&P 500 a cédé 0,94 point à 2636,78 points. L’indice composé du Nasdaq a pris 11,31 points à 7031,83 points.

Les marchés américains ont atteint leur niveau le plus bas de la journée en début d’après-midi, après que le président des États-Unis, Donald Trump, se soit disputé avec les principaux dirigeants du parti démocrate devant les caméras de réseaux télévisés, dans le bureau ovale. M. Trump a menacé de fermer le gouvernement si plus d’argent n’était pas prévu pour l’érection de son mur le long de la frontière mexicaine.

Sur le marché des devises, le dollar canadien s’est négocié au cours moyen de 74,62 cents US, en baisse par rapport à son cours moyen de 74,74 cents US de la veille.

Ailleurs à la Bourse des matières premières de New York, le cours de l’or a rendu 2,20 $ US à 1247,20 $ US l’once, tandis que celui du cuivre s’est apprécié de 4,7 cents US à 2,77 $ US la livre.