À New York, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a bondi, lundi, de 410,37 points.

La Bourse de Toronto clôture à la hausse et le huard se maintient

TORONTO — La Bourse de Toronto a avancé lundi de plus de 200 points dans le cadre d'une reprise généralisée, pendant que les principaux indices boursiers américains grimpaient pour une deuxième séance consécutive, effaçant une partie des immenses pertes cumulées la semaine dernière.

L'indice de référence du parquet torontois a retraité, la semaine dernière, de plus de 8 % par rapport à son récent sommet historique. Pendant ce temps, les indices phares de Wall Street ont plongé dans une correction de 10 % pour la première fois en deux ans.

Plusieurs observateurs croient que le mouvement à la baisse des marchés pourrait avoir été initié, vendredi il y a deux semaines, par la publication de données qui ont inquiété les investisseurs, notamment en ce qui a trait à une possible accélération de l'inflation ou d'éventuelles hausses des taux d'intérêt aux États-Unis.

L'indice composé S&P/TSX de la Bourse de Toronto a gagné lundi 207,35 points, soit 1,38 %, pour clôturer à 15 241,88 points. Le secteur des matériaux s'est distingué avec la plus forte hausse, soit 3,04 %.

À New York, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a bondi de 410,37 points, soit 1,70 %, à 24 601,27 points. L'indice élargi S&P 500 a gagné 36,45 points, ou 1,39 %, à 2656,00 points. L'indice composé du Nasdaq a pris 107,47 points, ou 1,56 %, à 6981,96 points.

«La vigueur d'aujourd'hui est une continuation du rebond que nous avons observé vendredi dernier. Je catégoriserais toujours ceci davantage comme un réflexe à l'activité de vente extrême que nous avons observée la semaine dernière, et je dis cela parce que les données sous-jacentes sont restées catégoriquement positives», a estimé Craig Fehr, un stratège du marché canadien de la firme Edward Jones, à St. Louis.

«Je dirais de façon plus large que les données économiques autour du monde suggèrent que la croissance est à la hausse et que les chiffres sur les résultats des entreprises continuent d'être très solides. Et je dirais qu'il s'agit de tendances qui n'ont jamais vraiment connu de dérangement, même si nous avons vu un important dérangement dans la performance des marchés boursiers mondiaux la semaine dernière.»

Sur le marché des devises, le dollar canadien s'est négocié au cours moyen de 79,35 ¢US, en hausse de 0,04 ¢US par rapport à son cours moyen de vendredi. Il mettait ainsi fin à sa glissade de cinq jours de la semaine dernière.

À la Bourse des matières premières de New York, le cours du pétrole brut a gagné 9 ¢US à 59,29 $US le baril, tandis que celui du lingot d'or a pris 10,70 $US à 1326,40 $US l'once. Le prix du cuivre a gagné 5 ¢US à 3,09 $US la livre.