Pour forer le puits horizontal Galt n° 4, Junex partira du puits vertical du même nom, foré en 2012.

Junex: l'or noir coule à flots dans les puits de Galt

Fin septembre, Junex entamera le forage de Galt n° 4, le premier d'une série de quatre puits horizontaux sur sa propriété située à 20 kilomètres à l'ouest de Gaspé. Son voisin, Galt n° 3, vient de produire 180 barils de pétrole après un repos de trois ans.
Junex a extrait ce volume lors d'essais mardi et mercredi au puits fermé depuis 2011. «J'ai été un peu surpris», lance Peter Dorrins, président et chef de la direction de Junex. «C'est plus haut que ce à quoi je m'attendais. Mais il faut comprendre que c'est un débit initial», avertit-il.
Le débit stabilisé, soit celui qui peut être maintenu, sera «beaucoup plus bas», dit M. Dorrins. «On verra, mais ça peut être de 10 barils ou moins [par jour].»
N'empêche, les barils extraits, en route pour la raffinerie Valero de Saint-Romuald, rendent le président «très optimiste». À Galt, le pétrole remonte des profondeurs en suivant des fractures verticales naturelles, explique-t-il. «Comme Galt n° 3 est un puits vertical, il faut être drôlement chanceux pour en frapper une!»
En forant à l'horizontale dans Galt n° 4, la firme espère intercepter plus de fractures verticales et donc produire davantage. Junex passera par le puits vertical Galt n° 4, creusé en 2012. La foreuse descendra à 1000 mètres de profondeur, puis déviera en arc de cercle sur 1000 mètres de plus. Ces travaux coûteront de 3 à 4 millions $.
30 millions $ au total
Le programme d'exploration de Junex à Galt prévoit quatre puits horizontaux et des levés sismiques, pour un coût total de 30 millions $. Pour l'instant, Junex ne possède les fonds que pour Galt n° 4.
«On aurait aimé amasser le financement global pour les quatre, mais on y va d'abord avec Galt n° 4», indique Dave Pépin, vice-président aux finances et aux affaires corporatives. «On aimerait compléter notre programme d'ici trois ans.»
Junex a déjà demandé un permis au ministère québécois des Ressources naturelles pour forer Galt n° 5. Chacun des trois derniers forages coûtera environ 7 millions $, puisque Junex devra creuser de zéro, sans passer par un puits vertical existant.
Selon Junex, les forages à Galt ne sont pas affectés par le règlement provincial sur l'eau potable, parce qu'assez éloignés des sources d'eau utilisées pour la consommation humaine.
Selon les estimations de consultants, les formations géologiques de Forillon et d'Indian Point, sur la propriété de Galt, contiendraient 330 millions de barils de pétrole. Il s'agit en majorité de ressources prospectives et non découvertes, et leur taux de récupération pourrait être de 15 %. Junex détient un intérêt de 70 % dans la propriété de Galt.
Depuis les débuts de Junex, en 1999, les puits de Galt ont produit environ 10 000 barils de pétrole au total.