Les travaux de forage réalisés au nord de Gaspé ont donné des résultats positifs.

Junex évalue le gisement de Galt à 557 millions de barils

Belle surprise pour Junex. Sa propriété Galt, en Gaspésie, regorge de plus de pétrole que la compagnie junior d'exploration pétrolière et gazière l'avait initialement estimé.
Une mise à jour réalisée par une firme de consultation pétrolière basée au Texas - Netherland Sewell and Associates (NSAI) - évalue à 557 millions de barils la meilleure estimation de pétrole en place dans les formations géologiques de Forillon et de l'Indian Point sur la propriété de Galt détenue par Junex.
«Ceci représente une augmentation de 227 millions de barils par rapport à la meilleure estimation du pétrole initialement divulguée en mars 2013», fait savoir la compagnie d'exploration pétrolière et gazière de Québec dans un communiqué de presse diffusé mardi. 
Ces résultats découlent des derniers travaux de forage de puits horizontaux qui ont été menés par Junex.
Le projet pétrolier de Galt est situé à 15 kilomètres à l'ouest de Gaspé. La propriété de Galt couvre une superficie de plus de 16 600 acres. Junex y a foré six puits et a investi plusieurs millions de dollars pour faire l'acquisition de profils sismiques.
En mars dernier, la compagnie annonçait qu'elle avait récupéré un volume total de 7200 barils de pétrole léger à partir de ses essais de production et de ses opérations de nettoyage et de pistonnage des puits. Elle avait maintenu une production moyenne de 206 barils de pétrole par jour.
Junex a annoncé, le 22 mai, un placement privé d'un montant maximal de 22 millions $, notamment pour financer ses activités d'exploration du projet Galt.
Mardi, à la Bourse de Toronto, le titre de Junex (TSXV : JNX) a clôturé à 90 ¢ en hausse de 1 ¢.