La perte du quatrième trimestre de Johnson & Johnson a atteint 3,99 $ US par action.

Johnson & Johnson affiche une perte de 10,7 milliards $ US au 4e trimestre

Johnson & Johnson a affiché mardi une rare perte trimestrielle, qui s’est chiffrée à 10,71 milliards $ US, ce que l’entreprise a attribué à une charge de 13,6 milliards $ US liée à la réforme fiscale américaine adoptée le mois dernier.

Cette perte était largement attendue et le résultat ajusté du géant américain des soins de santé a néanmoins surpassé les attentes des analystes.

Johnson & Johnson a affiché une importante croissance de ses ventes, ce qui a été contrebalancé par une forte hausse de ses dépenses pour la production, le marketing, l’administration et la recherche, notamment en raison de frais non récurrents.

La charge de 13,6 milliards $ US émanait d’un paiement d’impôts lié au rapatriement de profits accumulés à l’étranger depuis des années, a précisé le chef de la direction financière de l’entreprise, Dominic Caruso, lors d’un entretien.

Lors d’une conférence téléphonique avec des analystes, M. Caruso a assuré que Johnson & Johnson récupérerait 12 milliards $ US de ce montant «immédiatement», et que ces fonds seraient utilisés pour financer ses activités aux États-Unis. Cela comprendra, entre autres choses, des investissements dans des produits innovateurs et le versement de dividendes aux actionnaires.

Johnson & Johnson n’a cependant pas l’intention de se lancer dans une séance de magasinage, a-t-il ajouté, puisque l’entreprise a déjà réalisé 16 acquisitions l’an dernier, des investissements totalisant 35 milliards $ US.

La perte du quatrième trimestre de Johnson & Johnson a atteint 3,99 $ US par action. Un an plus tôt, l’entreprise établie à New Brunswick, au New Jersey, avait engrangé un bénéfice net de 3,81 milliards $ US, soit 1,38 $ US par action.

En excluant la charge fiscale et d’autres éléments non récurrents, le bénéfice a atteint 4,78 milliards $ US, soit 1,74 $ US par action, surpassant les prévisions des analystes de Wall Street de 2 cents US.

Les revenus de l’entreprise ont atteint 20,2 milliards $ US. Les analystes s’attendaient à légèrement plus, soit un chiffre d’affaires de 20,22 milliards $ US.

Les ventes de médicaments vendus sous ordonnance - le plus grand contributeur au chiffre d’affaires de Johnson & Johnson - ont bondi de 17,6 pour cent à 9,68 milliards $ US, soutenus par une croissance de 40 pour cent de ses ventes de traitements contre le cancer. Les ventes de médicaments pour les maladies du système immunitaires ont grimpé de cinq pour cent à 3,1 milliards $ US.

Les ventes de l’antidouleur Tylenol, de produits pour soins de la peau Neutrogena et d’autres produits de consommation de santé ont avancé de 3,1 pour cent à 3,54 milliards $ US, tandis que celles d’appareils médicaux ont pris 8,3 pour cent à 6,97 milliards $ US.