Guillaume Boucher-Vidal, fondateur du studio Nine Dots, présentait son jeu Outward qui fera son apparition sur les consoles dans les prochains mois.

Jeux vidéo: les studios indépendants à l’honneur

Les studios indépendants de la région de Québec étaient invités à présenter jeudi leur jeu vidéo devant une vingtaine de représentants d’éditeurs internationaux provenant des États-Unis, de l’Allemagne, de l’Angleterre, de l’Asie entre autres.

L’événement organisé dans les locaux du studio Frima durant la semaine du jeu vidéo du Québec - pour faire suite au Sommet international du Jeu de Montréal 2018 (MIGS) - servait à mettre en valeur le talent des producteurs de Québec pour les éditeurs la recherche de nouvelles idées et de nouveaux talents. Parmi les plus connus, on note Square Enix, Nintendo et Level up.

L’an dernier plusieurs studios avaient réussi à négocier des ententes de distribution, notamment avec Nintendo qui avait pris cinq projets sous son aile, dont le jeu The Messenger, du Studio Sabotage, qui vient d’être mis en nomination pour le prix du jeu indépendant de l’année et meilleur premier jeu indépendant aux Game Awards. Ce gala se tiendra à Los Angeles le 6 décembre et il est comparable aux Oscars du cinéma.

Jeudi soir, avant la fin de l’événement organisé par le ministère de l’Économie et de l’Innovation (Export Québec) et le créneau d’excellence Arts numériques et Divertissement interactif de Québec international (ANDI), plusieurs représentants des studios Bkom, Nine Dots, Parabole, Mirum et Cradle négociaient ferme. Au moins l’un d’entre eux avait trouvé un nouveau partenaire d’affaires.

CATAPULTE

Par ailleurs, es jeux vidéo présentés jeudi pourraient même être mis en nomination pour le concours Catapulte dont l’appel de candidatures sera ouvert à tous les studios québécois au début de décembre.

Catapulte est un programme d’accélération dans le monde du jeu vidéo pour les studios indépendants.

Les finalistes devront passer devant un jury à l’ouverture de la Semaine numérique de Québec qui se tiendra au début d’avril 2019.

Actuellement, la bourse en argent est de 55 000 $, sans compter quelques dizaines de milliers de dollars en services, confirme Mariona Ferrer, directrice du créneau ANDI. Au total le gagnant de la cinquième présentation du concours recevra plus de 100 000 $. Les jeux des studios gagnants des dernières années ont tous été diffusés sur les consoles ou sur ordinateur, sauf pour un jeu qui est dans la phase finale avant son lancement dans les prochains mois.

D’ailleurs, au début d’octobre à Atlanta, Catapulte a reçu la médaille d’or d’excellence en développement économique lors du congrès annuel de l’International Economic Development Council (IEDC), parmi les agglomérations de plus de 500 000 habitants à travers le monde.