L’entreprise de plastiques moulés par injection IPL revient en Bourse, elle qui a été présente sur le parquet de la Bourse de Toronto pendant un quart de siècle. Elle appartenait à l’époque aux frères Métivier.

IPL de retour à la Bourse de Toronto

Plastiques IPL fait un pas de plus vers sa rentrée à la Bourse de Toronto sous le symbole IPLP.

Le fabricant de produits de plastique moulés par injection de Saint-Damien vient de déposer auprès des autorités en valeurs mobilières canadiennes un prospectus provisoire dans le cadre de son premier placement d’actions ordinaires auprès du public.

L’entreprise prévoit vendre plus de deux millions d’actions pour un produit de 150 millions $. Le prix par action se situera dans une fourchette allant de 13,50 $ à 16,00 $.

Rappelons que l’entreprise a été présente sur le parquet de la Bourse de Toronto pendant un quart de siècle. Elle appartenait à l’époque aux frères Métivier.

En 2010, IPL devenait une société privée à la suite de la vente de la compagnie à Novacap et au Fonds de solidarité FTQ.

Puis, en 2015, la société irlandaise One51 mettait le grappin sur l’entreprise avec l’aide de la Caisse de dépôt et placement du Québec, le Fonds de solidarité FTQ et Investissement Québec. Aujourd’hui, l’actionnaire majoritaire de Plastiques IPL est la Caisse de dépôt et placement (28 %).

Dans la documentation fournie aux autorités en valeurs mobilières par le fournisseur de solutions de produits d’emballage, il est mentionné qu’IPL a enregistré des ventes de 574 millions $ en 2017. Son bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement (BAIIA) affichait 86 millions $ et son bénéfice net, 25 millions $.

La compagnie veut faire passer son chiffre d’affaires à 775 millions $ d’ici à 2021 et dégager un BAIIA de 110 à 120 millions $.

«Afin d’atteindre ces cibles de croissance organique sur quatre ans, nous avons l’intention d’engager des dépenses d’investissement cumulatives d’environ 120 à 140 millions $ entre l’exercice 2018 et 2021», mentionne-t-on.

La compagnie souligne également qu’elle brasse des affaires avec 5300 clients, dont Danone, Kraft Heinz Company, Lowe’s, Nestlé, Parmalat, Pepsico, Smucker’s, Unilever et Home Depot.

«Même si nous avons parmi notre clientèle de grandes entreprises, nous sommes avantagés par la concentration limitée des ventes suscitées par nos 10 premiers clients, qui représentent moins de 25 % des revenus pour l’exercice 2017, et aucun client ne représente plus de 5 % des revenus.»

Acquisitions prévues

Plastiques IPL prévoit également faire des acquisitions. L’entreprise en a réalisé quatre depuis 2014. Des emplettes d’une valeur totalisant plus de 420 millions $. «Nous sommes d’avis qu’il existe des occasions importantes de croissance au moyen d’acquisitions en raison de la nature fragmentée de notre secteur.»

Dans la documentation, Plastiques IPL précise que son siège social aura pignon sur rue à Mont­réal. Il est actuellement situé à Lévis.

En tout et pour tout, la compagnie fait travailler 2400 personnes, dont 898 aux États-Unis, 842 au Canada, 432 au Royaume-Uni, 128 en Irlande et 98 en Chine.