Au Canada, l'endettement des ménages équivaut désormais à 150% d leurs revenus disponibles annuels, cet endettement étant en grande partie assuré par la valeur des maisons. Or, si la valeur des maisons peut monter, il arrive aussi qu'elle puisse baisser.

Indice de confiance des consommateurs: ça roule pour les gens de Québec

À Québec, les gens sont plus optimistes sur leur situation personnelle et l'économie qu'ailleurs. «Il y a de nombreux développements dans la ville de Québec. Il y a de plus en plus d'entreprises dans le domaine de la technologie qui s'y installent», analyse Léopold Turgeon, pdg du Conseil québécois du commerce de détail (CQCD).
L'organisme publiait jeudi son sondage biannuel sur les comportements d'achats des Québécois. Alors que 25 % des Montréalais estiment que la province connaîtra une période de croissance économique continue au cours des prochaines années, cet optimisme est partagé par 36 % des résidents de la capitale. D'ailleurs, l'indice de confiance des consommateurs est de 92,4 à Québec, contre une moyenne provinciale en baisse à 83, ce qui n'étonne pas M. Turgeon en période d'austérité.
Le sondage effectué auprès de 1006 personnes entre le 5 et le 24 septembre, soulève par ailleurs que 18 % des Québécois feront au moins un achat important au cours des six prochains mois, malgré l'incertitude.
Percée importante soulignée par le CQCD : un Québécois sur trois s'est procuré des produits et services sur le site Internet d'un détaillant canadien. Aussi, «pas moins de 10 % des Québécois disent avoir fait des achats en ligne sur leur téléphone intelligent au cours de la dernière année, ce qui est très révélateur d'une évolution rapide des habitudes de consommation», ajoute le porte-parole.