Le 410 boulevard Charest.

Immeubles à bureaux: le «boss» de Saint-Roch

Avant 2015, il était un inconnu (ou presque) dans la capitale. Aujourd’hui, le Groupe Mach détient 40 % du marché à bureaux dans le quartier Saint-Roch, en basse ville.

Pour atteindre cette marque, deux acquisitions restent toutefois encore à être complétées, soit le 410 et le 750, boulevard Charest Est. C’est une question de jours. L’entente est signée, nous sommes dans le processus de vérification diligente.

Ce sont plus de 130 millions $ que le groupe montréalais piloté par Vincent Chiara aura injecté depuis trois ans dans la capitale pour devenir le troisième joueur en importance dans le marché de bureaux à Québec, après le Fonds de placement immobilier Cominar et Industrielle Alliance.

Pour se rafraîchir un peu la mémoire, en 2015, la direction avait acheté, pour 100 millions $, 700 000 pieds carrés de locaux appartenant à Dream Office REIT.

Fin 2017, le promoteur immobilier a sorti de nouveau son chéquier pour mettre le grappin sur six propriétés du Fonds de placement immobilier Allied pour 24 millions $.

Aujourd’hui, lorsqu’on consulte son portefeuille, on constate rapidement que dans la région, son territoire de chasse est le quartier Saint-Roch. Il est d’ailleurs le patron dans ce secteur en terme de superficies locatives.

«Il faut être courageux pour se positionner ainsi dans le marché de Saint-Roch. C’est un marché plus difficile, mais en même temps, c’est un bon moment», estime Marie-France Benoit, directrice principale pour le groupe Altus, une firme de consultants en immobilier.
Selon elle, la construction du futur Réseau de transport structurant devrait avoir un impact positif sur le quartier. «Cela devrait faire en sorte qu’on va densifier autour de certains pôles», avance-t-elle.

Du côté du Groupe Mach, on n’a pas caché par le passé que certains établissements allaient avoir besoin d’amour. Il faut dire que l’entreprise se spécialise dans le redressement d’édifices en perte de vitesse. Elle vise l’acquisition de propriétés où il manque de locataires.


« La capacité d’augmenter les loyers est limitée. Il ne faut pas oublier qu’il y a d’autres espaces disponibles à travers la ville »
Alain Roy, directeur général du groupe Altus

Rappelons que l’entreprise avait notamment déposé une offre en 2017 pour acheter le centre commercial Fleur de Lys. Elle avait été refusée.

Pas de hausse

Selon Alain Roy, directeur général du groupe Altus, le fait que le Groupe Mach soit un propriétaire majeur dans un secteur n’aura pas d’influence sur le prix des loyers. Il rappelle que le loyer net plafonne depuis quelques années.

«La capacité d’augmenter les loyers est limitée. Il ne faut pas oublier qu’il y a d’autres espaces disponibles à travers la ville. Beaucoup d’entreprises ont récemment réfléchi à sortir de Saint-Roch pour s’installer dans Lebourgneuf. Le marché parle», a-t-il indiqué en marge d’un événement immobilier organisé par l’Institut de développement urbain du Québec.

Actuellement, le taux d’inoccupation dans Saint-Roch est de 12,7 %, comparativement à 5,1 % sur la colline Parlementaire, 10,6 % dans Lebourgneuf et 5,9 % sur le boulevard Laurier.

Lorsqu’on regarde le profil du secteur, on retrouve dans ce quartier 30 immeubles à bureaux et environ 11 300 personnes y travaillent, dont les deux tiers occupent un emploi dans un édifice à bureaux, toujours selon des chiffres du groupe Altus.

Pour les prochains mois, le Groupe Mach, qui brasse des affaires dans toutes les classes d’actifs immobiliers, pourrait poursuivre ses emplettes dans la grande région de Québec. L’entreprise est notamment en lice pour acheter une partie du portefeuille à vendre de Cominar.

La compagnie souhaite aussi démarrer éventuellement la construction d’un nouvel immeuble à bureaux d’environ six étages situé à l’arrière de Place Telus (300, rue Saint-Paul), près de la Gare du Palais. La superficie de location devrait être de 100 000 pieds carrés.

La direction a aussi dans ses cartons un projet à court terme de densification à vocation commerciale pour le site du 580, Grande Allée, près du Dagobert. Le développement sera de 175 000 pieds carrés.

À travers la province, le Groupe Mach détient plus d’une soixantaine d’immeubles, dont le site de la Maison Radio-Canada, la Tour CIBC et la Tour de la Bourse à Montréal.

*****

Top 3 des propriétaires de bureaux à Québec

  • FPI Cominar : 2,85 millions de pieds carrés
  • Industrielle Alliance: 2,70 millions de pieds carrés
  • Groupe Mach: 1,26 million $ de pieds carrés

Source: Groupe Altus