Le Groupe SSQ reconnaît avoir d'autres projets immobiliers dans ses cartons, dont celui de construire une tour de bureaux de 25 étages au 3000, boulevard Laurier, là où il possède des terrains depuis quelques années.

Îlot Lapointe : la SSQ n'écarte plus la vente de ses terrains

Le développement immobilier de l'îlot Lapointe situé sur le boulevard Laurier pourrait se faire sans SSQ Groupe financier. Des promoteurs cherchent à mettre la main sur les terrains des résidences détenus actuellement par la division immobilière de l'assureur dans ce secteur.
Le Groupe SSQ ne cache d'ailleurs plus son jeu et soutient qu'il pourrait maintenant se départir de ses 10 résidences acquises au cours des dernières années dans ce secteur très convoité du boulevard Laurier. «Tous les scénarios sont maintenant possibles, y compris celui de la vente», a indiqué mardi au Soleil la porte-parole de SSQ, Marie Lamontagne.
Le secteur de l'îlot Lapointe est délimité par les rues Sauvé, Lapointe, Jean-De Quen et le petit boulevard Laurier dans le secteur des centres commerciaux de Sainte-Foy.
Le bras immobilier de SSQ avait pourtant mis beaucoup d'efforts pour acquérir à fort prix la dizaine des 32 résidences qui composent l'îlot Lapointe. En 2011, l'assureur avait toutefois mis un frein à son programme d'acquisition en raison d'une explosion des prix dans le secteur.
Autres projets
Le Groupe SSQ reconnaît avoir d'autres projets immobiliers dans ses cartons, dont celui de construire une tour de bureaux de 25 étages au 3000, boulevard Laurier, là où il possède des terrains depuis quelques années. Si tout va comme prévu, ce projet immobilier pourrait voir le jour au début de 2017.
Selon des sources bien au fait du dossier, des promoteurs immobiliers seraient prêts à acheter tous les terrains des propriétaires des résidences de l'îlot Lapointe. Ces derniers offriraient entre 60 $ et 70 $ du pied carré pour les terrains de la rue Lapointe et du petit boulevard Laurier.
Le courtier immobilier Raynald Labrie de la bannière Réseau immobilier spécialisé vient d'ailleurs d'obtenir le mandat pour la vente de trois résidences de la rue Lapointe. Le prix de chaque résidence a été fixé à 630 000 $. «Disons qu'il y a beaucoup d'intérêt pour le secteur», a-t-il laissé entendre mardi.
Outre SSQ, un autre promoteur immobilier qui avait acheté trois résidences de l'îlot Lapointe il y a deux ans est en train «de se sortir du secteur». «Nous n'avons plus de projet à cet endroit. Les prix demandés pour les terrains sont trop élevés», a précisé pour sa part le promoteur Frédéric Fortier.
Il faut dire que contrairement au côté nord du boulevard Laurier, où les promoteurs peuvent construire des tours de bureaux de 28 étages, le Programme particulier d'urbanisme (PPU) du Plateau centre de Sainte-Foy ne permet que le développement de deux projets d'envergure de six à huit étages dans le secteur de l'îlot Lapointe (au sud du boulevard Laurier).
Propriétaire d'une résidence de la rue Lapointe, Adel Ziadi espère que la venue de nouveaux promoteurs dans le secteur sera cette fois-ci la bonne. «On est prêt à vendre, mais pas à n'importe quel prix», a-t-il réitéré mardi.
Ce dernier rappelle qu'à trois reprises au cours des dernières années, des promoteurs non affiliés au Groupe SSQ ont offert d'acquérir toutes les résidences de l'îlot Lapointe. Or dans chaque cas, «soit l'assureur SSQ a refusé de vendre, soit la Ville n'a pas autorisé le développement des projets», a-t-il fait valoir.