Le bénéfice net d'Hydro-Québec au premier trimestre de 2016 excède 1,5 milliard $, et cela, pour la troisième fois dans son histoire, se félicite l'entreprise.

Hydro-Québec: bénéfice de 1,58 milliard $ en 3 mois

Le bénéfice net d'Hydro-Québec au premier trimestre de 2016 excède 1,5 milliard $, et cela, pour la troisième fois dans son histoire, se félicite l'entreprise.
«Ce sont d'excellents résultats», a commenté vendredi matin Lise Croteau, vice-présidente exécutive et chef de la direction financière d'Hydro-Québec.
Le bénéfice net a atteint 1,584 milliards $, comparé à 1,790 milliards $ l'an dernier, lorsque les températures hivernales avaient été excessivement froides, a rapporté Hydro-Québec en dévoilant vendredi matin ses résultats financiers. Il s'agit d'une baisse de 206 millions $.
En raison des températures plus douces que la normale en 2016, les ventes d'électricité ont baissé de 5,1 térawattheures, représentant une baisse des ventes de 223 millions $ sur le marché du Québec. Les approvisionnements patrimoniaux ont ainsi chuté de 60 millions $ et les approvisionnements hors patrimoniaux de 163 millions $.
«C'est essentiellement ce qui explique l'écart avec le bénéfice net du premier trimestre de 2015», a expliqué Mme Croteau.
Plus chaud en 2016
Il a fait en moyenne cinq degrés sous la normale en 2015 et un degré au-dessus de la normale en 2016, fait-elle valoir.
Toutefois, les exportations d'électricité nettes ont rapporté 571 millions $, a précisé l'entreprise qui soutient qu'il s'agit d'un montant comparable à 2015.
Le prix moyen à l'exportation en 2016 s'est chiffré à 7 cents par kilowatt-heure, un prix comparable à 2015, le tout dans un contexte de prix de marché de 3,6 cents par kilowatt-heure.
Hydro-Québec dit aussi avoir investi 618 millions $ dans des propriétés, usines et autres biens incorporels au cours des trois premiers mois de 2016, notamment pour la poursuite de la construction du complexe hydroélectrique La Romaine, sur la Côte-Nord, et son raccordement au réseau de transport.
La somme est un peu plus élevée qu'au premier trimestre de 2015, alors que 612 millions $ avaient été investis.