La direction avait décrété un lock-out, le mois passé, alors qu'aucune résolution de conflit ne semblait possible avec les quelque 125 employés de son hôtel situé dans le quartier Saint-Roch, à Québec.

Hôtellerie: les syndicats pourraient voter cinq jours de grève

D'autres journées de grève pourraient bientôt toucher des hôtels dans lesquels la CSN a des membres. Ces syndiqués seront appelés à se doter d'un autre mandat de cinq journées de grève.
Deux assemblées générales sont prévues, vendredi prochain, à Montréal et à Québec, pour réunir les syndicats des hôtels visés, a indiqué lundi au cours d'une entrevue à La Presse canadienne Michel Valiquette, trésorier de la Fédération du commerce de la CSN.
À ce jour, ces syndicats s'étaient dotés d'un mandat de trois journées de grève. Il y a eu débrayage général d'une journée, vendredi dernier, mais certains syndicats avaient aussi entamé le reste de leur mandat de grève de trois jours.
Québec et Montréal
Les hôtels visés par le mouvement de débrayage sont, à Québec: le Hilton, le Delta, le Classique et le Pur.
À Montréal, il s'agit des hôtels Lord Berri, Bonaventure, des Gouverneurs Place Dupuis, Holiday Inn Laval, Hilton Laval et Quality Suites Pointe-Claire.
À ce jour, deux ententes de principe ont été conclues, au Marriott Château Champlain et au Ritz-Carlton, tous deux situés au centre-ville de Montréal.