L’entreprise gatinoise Hexo a annoncé la création de sa filiale américaine, Hexo USA. Le producteur de cannabis franchira la frontière dès 2020.

HEXO Corp s’attaque au marché américain

Le producteur de cannabis québécois HEXO Corp fait son entrée en sol américain.

L’entreprise basée à Gatineau, dans le secteur Masson-Angers, a annoncé mardi la création d’HEXO USA, sa nouvelle filiale qui lui permettra d’étendre ses tentacules jusqu’aux États-Unis à partir de 2020.

Profitant de l’adoption depuis décembre dernier de la Loi agricole américaine, le fournisseur privilégié de la Société québécoise du cannabis compte s’installer dans huit états américains dès l’an prochain, en s’associant avec des organisations figurant au palmarès du Fortune 500, ce classement regroupant les 500 plus grosses entreprises au monde.

Depuis l’entrée en vigueur du « Farm bill », le chanvre et ses dérivés sont désormais légaux aux États-Unis. Les produits qui porteront le sceau d’HEXO aux États-Unis seront exempts de THC.

« Il y a environ 180 produits actifs dans le cannabis. Notre équipe de scientifiques [..] est en train de développer des formulations pour ses actifs afin de créer des solutions pour la performance sportive, la concentration et le sommeil par exemple. Ces solutions seront à base de chanvre. On va acheter du chanvre américain, le transformer en utilisant notre technologie développée au Canada et ensuite on va l’intégrer dans nos formules HEXO et nos produits créés avec Molson Coors et nos autres partenaires que nous allons ajouter », a affirmé au Droit le président-directeur général et cofondateur d’HEXO Corp, Sébastien St-Louis.

M. St-Louis soutient que son entreprise est en discussion avec une soixantaine de sociétés du Fortune 500 actuellement. Rappelons qu’HEXO Corp est déjà affiliée avec Molson Coors. Le producteur et le brasseur ont formé Truss, une coentreprise qui lancera éventuellement des boissons infusées de cannabis sur le marché légal canadien.

HEXO Corp possède présentement 1,8 million de pieds carrés d’installations au Québec et en Ontario. La société gatinoise a aussi un pied à terre outre-mer alors qu’un projet de centre de transformation, de production et de distribution de cannabis destiné à la zone euro est sur la table en Grèce.

Sébastien St-Louis affirme que la percée aux États-Unis représentait l’étape suivante logique pour le bon développement de l’entreprise.

« On vise à être une des trois plus grandes compagnies de cannabis au monde et pour ce faire, on doit, dans les prochains 5 à 10 ans, avoir un minimum de 10 % de parts de marché mondial. Pour y arriver, on a besoin d’une part de marché importante aux États-Unis et c’est pourquoi cette entrée dans le marché américain et la création d’HEXO USA sont significatives », a-t-il souligné.

L’entreprise gatinoise a par le fait même annoncé hier la nomination de Michael Monahan qui agira maintenant à titre directeur des finances d’HEXO Corp. Au fil des ans, ce dernier a occupé les mêmes fonctions au sein notamment des sociétés américaines Nutrisystem et PetroChoice Holdings. « Nous avions besoin de quelqu’un de global et les meilleurs opérateurs en finances sont les gens de New York. C’est pour ça que nous avons centré notre recherche pour dénicher quelqu’un de niveau mondial. Michael va gérer les finances pour l’entièreté d’HEXO », a précisé M. St-Louis.