Hausse du taux d’intérêt ressentie

CALGARY — Une proportion croissante de Canadiens ressentent les effets de la hausse des taux d'intérêt, révèlent les résultats d'un nouveau sondage.

Selon l'enquête trimestrielle du cabinet comptable et société de services-conseils MNP, 43 % des Canadiens disent ressentir l'incidence de la hausse des taux d'intérêt, une proportion en hausse de cinq points de pourcentage par rapport à il y a trois mois.

En outre, 51 % des répondants craignent que les hausses des taux d'intérêt nuisent à leur habileté à rembourser leurs dettes, tandis que 33 % étaient d'accord pour dire que les hausses des taux d'intérêt pourraient les pousser vers la faillite.

Quelque 47 % des répondants ont indiqué qu'ils ne croyaient pas qu'ils seraient capables de couvrir toutes les dépenses de leur ménage dans les 12 prochains mois sans s'endetter davantage.

La Banque du Canada doit annoncer mercredi sa nouvelle décision sur les taux d'intérêt. La banque centrale a haussé son taux directeur à trois reprises depuis l'été dernier, ce qui a convaincu les grandes banques du pays d'augmenter leurs taux préférentiels.

Le nouveau sondage de MNP a été réalisé entre le 12 et le 16 mars, et comptait un échantillon de 2001 Canadiens interrogés en ligne.

L'Association de la recherche et de l'intelligence marketing juge qu'il est impossible d'attribuer une marge d'erreur à un sondage réalisé en ligne puisque la méthode d'échantillonnage est non probabiliste.