Ironiquement, Harley-Davidson avait été l’un des premiers groupes manufacturiers à visiter la Maison-Blanche en février 2017 pour illustrer la stratégie industrielle de «l’Amérique d’abord» du président Trump, tout juste élu.
Ironiquement, Harley-Davidson avait été l’un des premiers groupes manufacturiers à visiter la Maison-Blanche en février 2017 pour illustrer la stratégie industrielle de «l’Amérique d’abord» du président Trump, tout juste élu.

Harley-Davidson envoie une partie de sa production vers l’étranger

John Biers
Agence France-Presse
NEW YORK — Victime de la guerre commerciale lancée par Donald Trump, le constructeur emblématique de motos américaines Harley-Davidson a annoncé lundi déménager une partie de sa production pour échapper aux tarifs douaniers instaurés par Bruxelles en représailles à ceux de Washington.