Pour le combat de GSP, Loto-Québec a versé aux parieurs 115 587 $ de plus que le montant des ventes.

GSP a fait perdre de l'argent à Loto-Québec

Après quatre ans d’absence, Georges St-Pierre est remonté dans l’octogone samedi soir. Au passage, il a envoyé un petit jab à Loto-Québec, qui a perdu près de 81 000 $ durant la soirée. Les parieurs ont eu la main chanceuse.

Il faut dire que l’UFC 217 présenté au Madison Square Garden, à New York, a couronné trois nouveaux champions, soit le poids coq T.J. Dillashaw, la combattante Rose Namajunas et le favori des Québécois, Georges St-Pierre.

Au total, pour l’ensemble du gala, la société d’État a offert des paris sur 11 combats. Les ventes ont été de 232 593 $ — 20 413 mises — et les gains de 313 409. Le taux de retour a été de 135 %. 

En fin de soirée, Rose Namajunas a été la première à faire sonner la tirelire de Loto-Québec. Les billets verts se sont toutefois vite envolés lorsque la championne des poids pailles Joanna Jedrzejczyk s’est écroulée au sol au premier round. Son adversaire, dont la cote était de plus de 4,60 fois la mise, s’est ruée sur elle pour terminer sa journée de travail. 

Pour chaque combat, les parieurs avaient aussi la possibilité de miser sur la façon que devait prendre fin le duel, soit par KO, TKO ou soumission. Dans le cas de Rose Namajunas, une victoire par KO OU TKO donnait 15 fois la mise du parieur. Pour 50 $, cela signifiait un gain de 750 $. Cet affrontement a coûté 4270 $ à Loto-Québec.

Quelques minutes plus tard, c’est T.J. Dillashaw (2,40) qui a causé la surprise au deuxième rond en terrassant le champion Cody Garbrandt (1,45). La société d’État a alors récupéré de l’argent, soit 9772 $.

Et finalement vers minuit, Georges St-Pierre (1,80) est monté dans la cage pour affronter Michael Bisping (1,80). Le Montréalais a vaincu son rival par soumission au troisième round pour s’emparer du titre des poids moyens.

Pour l’événement de la soirée, la société d’État a offert la possibilité de parier sur le gagnant du combat, à quelle ronde et sur la façon que devrait prendre fin le duel. La question : Est-ce qu’il y aura cinq rondes complétées? était aussi disponible. Le montant maximum des mises était de 100 $.

Pour ce combat, Loto-Québec a enregistré 147 726 $ en ventes — 17 093 mises — et elle a retourné aux parieurs 263 313 $, soit 115 587 $ de plus que le montant des ventes. Le taux de retour a été de 178 %.

«Ce n’est pas la première fois que les gains dépassent les mises. Cela arrive à l’occasion», indique au Soleil le directeur des communications chez Loto-Québec, Patrice Lavoie. «À 178 %, c’est un excellent taux de retour pour les parieurs», poursuit-il.