L’aventure du Club Entrain avait débuté en 1980 à Place Belcourt qui est devenue quelques années plus tard Place de la Cité.

Groupe Dallaire ferme le Club Entrain

Après près de 40 années d’activités, le Club Entrain, propriété du Groupe Dallaire, ferme ses portes à Place de la Cité, a appris Le Soleil.

«Nous sommes heureux d’avoir fait partie de votre quotidien pendant toutes ces années», a indiqué lundi la direction dans une lettre transmise aux 2000 membres. 

La fermeture est prévue pour le 6 février 2019. Une trentaine de personnes se retrouveront au chômage. Les employés ont appris la mauvaise nouvelle lundi matin.

«Il s’agit d’une surprise», note le gérant de l’endroit, Dave Roy. «C’est vraiment une décision d’affaires de la haute direction. On ne parle pas ici de déménagement. Le propriétaire a choisi de faire cette annonce rapidement en janvier pour ne pas avoir une centaine de nouveaux abonnés», poursuit-il.

Dans sa missive adressée aux consommateurs, l’administration mentionne qu’aucun paiement concernant les abonnements ne sera effectué après le 7 janvier.

«Dans le cas des abonnements annuels dont les paiements sont prélevés chaque mois, votre abonnement viendra à échéance un mois après votre dernier prélèvement de décembre ou de début janvier», peut-on lire. «Si vous souhaitez pouvoir profiter du gym au-delà de l’échéance de votre abonnement jusqu’à la fermeture officielle, vous pourrez le faire au coût de 5 $ par visite. Le paiement se fera directement à la réception».

Pour les services payés, comme des séances d’entraînement privées, la direction affirme qu’ils seront remboursés dans les semaines suivant la fermeture du gym.

Précisons que le centre d’entraînement d’environ 16 000 pieds carrés est la propriété du Groupe Dallaire alors que le centre commercial appartient au Fonds de placement immobilier Cominar. Deux entités qui cherchent à couper les ponts depuis le début de l’année 2018 alors que Michel Dallaire, toujours à la tête du Groupe Dallaire, avait démissionné, à la demande du conseil d’administration, de son poste de président du conseil des fiduciaires et chef de la direction du Fonds. Depuis, Cominar a embauché 187 des 400 employés remerciés par le Groupe Dallaire à Québec et à Montréal.

En mars dernier, le Groupe Dallaire a également fermé les portes de son centre d’entraînement du même nom installé dans le Complexe Jules-Dallaire. L’enseigne n’existera donc plus à partir du 6 février.

Joint par Le Soleil, M. Dallaire souligne que le Club Entrain ne cadrait plus dans les activités quotidiennes de l’entreprise et que le bail arrivait à échéance. 

«Mon travail premier est l’immobilier. J’avais acheté le Club en même temps que Place Belcourt en 1992. Avant, nous opérions un centre sportif qui était dans un immeuble qui m’appartenait. Cela avait du sens. Aujourd’hui, l’immeuble ne m’appartient plus, alors pour moi c’est illogique», explique l’homme d’affaires, assurant que le commerce était toujours rentable. «Nous avons eu la réflexion sur la possibilité de faire renaître la bannière dans l’un de nos autres complexes, mais cela n’est pas possible. Dès que tu fermes, c’est difficile de repartir une marque», poursuit-il. 

Promotions agressives

Le Club Entrain, une bannière indépendante des grandes chaînes, met la clé sous la porte alors que plusieurs salles d’entraînement du Québec offrent aujourd’hui des promotions agressives pour attirer de nouveaux clients. Surtout que le mois de janvier est l’un des plus achalandés durant l’année.

Nautilus Plus offre, entre autres, avec son abonnement Boomerang depuis 2016 une ristourne de 1,50 $ aux membres entre 25 et 65 ans pour chaque séance d’entraînement d’au moins 30 minutes. Elle est de 1,20 $ pour les autres tranches d’âge.

La chaîne Éconofitness a aujourd’hui des abonnements (du jeudi au dimanche) à 10 $ par mois.

L’aventure du Club Entrain avait débuté en 1980 à Place Belcourt qui est devenue quelques années plus tard Place de la Cité. Il s’agissait à l’époque du plus gros gym à Québec avec une superficie de 42 000 pieds carrés. 

«On y trouvait 16 courts de racquetball, trois courts de badminton, une piste de course intérieure, un espace consacré au golf sur rideau, une salle de conditionnement physique, une salle de cours pouvant accueillir 60 personnes ainsi que la clinique médicale Entrain. C’était également la place pour croiser les joueurs des Nordiques, qui en avaient fait leur centre d’entraînement officiel», peut-on lire sur le site Internet de la compagnie.