Vendredi dernier, sept syndicats de Montréal et de Québec qui n'avaient pas réussi à conclure d'entente de principe avec leur employeur respectif s'étaient dotés d'un mandat de grève de cinq jours. Les syndiqués de l'hôtel Classique étaient du lot.

Grève générale illimitée à l'hôtel Classique

La situation s'est envenimée à l'hôtel Classique, à Québec, où le syndicat des employés vient de transformer son mandat de grève de cinq jours en grève générale illimitée.
Ce syndicat, affilié à la Fédération du commerce de la CSN, fait partie de ceux qui tentent présentement de négocier le renouvellement de leur convention collective par le biais d'une négociation coordonnée.
Les syndicats de 25 hôtels font partie de cette négociation coordonnée, à la CSN, mais tous ne se sont pas dotés d'un mandat de grève.
Vendredi dernier, sept syndicats de Montréal et de Québec qui n'avaient pas réussi à conclure d'entente de principe avec leur employeur respectif s'étaient dotés d'un mandat de grève de cinq jours. Les syndiqués de l'hôtel Classique étaient du lot.
Depuis le début de cette négociation coordonnée, cinq ententes de principe ont été conclues. Elles prévoient toutes des augmentations de salaire de l'ordre de 3, 3, 3, puis 4 pour cent pour la quatrième année du contrat de travail. De même, des améliorations ont été apportées aux indemnités de vacances et de départ.