Si la subvention n'apparaissait pas dans le budget fédéral de mardi, le maire de Québec dit avoir l'assurance que le gouvernement Harper et son lieutenant au Québec, Denis Lebel, souhaitent voir se réaliser ce grand rendez-vous maritime à l'occasion du 150e anniversaire.

Grands Voiliers: Labeaume a toujours bon espoir d'obtenir l'argent d'Ottawa

À cinq jours du dépôt du budget fédéral, Régis Labeaume a toujours bon espoir de voir le gouvernement Harper financer les Grands Voiliers 2017.
Et si jamais la subvention n'apparaissait pas dans le budget de mardi, le maire de Québec dit avoir l'assurance que le gouvernement Harper et son lieutenant au Québec, Denis Lebel, souhaitent voir se réaliser ce grand rendez-vous maritime à l'occasion du 150e anniversaire.
«Je viens de parler au ministre Lebel, et tout le monde veut. Je pense qu'on a encore le plus beau projet au pays», a dit M. Labeaume. «Mais c'est une question de timing. Tout le monde fait son travail, on est dans une semaine prébudgétaire, alors tout le monde doit faire attention à ce qu'il dit», a-t-il ajouté à propos du nécessaire secret entourant le budget.
Si le financement attendu depuis des mois devait encore tarder, M. Labeaume assure qu'il y aurait moyen de jouer dans les échéanciers. L'organisation des Grands Voiliers a jusqu'au 29 avril pour dire à Sail Training International, qui gère la flotte de géants des mers, si elle va de l'avant ou non avec la venue d'une quarantaine de navires en 2017.
«On va jouer sur les échéances, on va s'organiser», a-t-il martelé.