Selon un sondage, 46 % des Québécois n'ont pas de testament.

GoTestament: 50 $ aujourd'hui, 1000 $ plus tard

Une nouvelle plateforme Web a vu le jour dernièrement, soit GoTestament. Elle permet aux consommateurs d'obtenir un testament devant témoins pour 50 $. Toutefois, à noter que lors d'un décès, «des frais de 1000 $ à 2000 $» seront exigés pour procéder à la vérification des documents.
«La plateforme se veut une alternative à mi-chemin entre faire son testament seul à la maison et aller voir un professionnel», explique au Soleil Alexandre Roy, notaire de profession et fondateur de GoTestament. «Elle assure aux gens que leur testament est conforme et reconnu avec le droit québécois. Cela leur permet également de ne pas oublier les grandes lignes», poursuit-il.
Afin de rédiger le document, GoTestament invite la personne à répondre à une série de questions et, à la fin du processus, un testament lui est acheminé. Il ne reste qu'à l'imprimer et à le signer.
M. Roy précise qu'il ne s'agit pas d'un testament notarié. Ce dernier coûte environ «400 $ à produire», mais les frais lors d'un décès sont minimes contrairement à ceux engendrés par les testaments devant témoins et les testaments olographes. Ces derniers doivent faire l'objet d'une procédure de vérification par un notaire ou un tribunal.
Alors, où est l'avantage d'utiliser GoTestament?
«On ne vise pas à remplacer les testaments notariés. C'est vraiment pour aider les gens qui n'ont pas les moyens de payer immédiatement un testament notarié. C'est une option en attendant d'avoir l'argent. Ne pas avoir de testament complique souvent les choses et peut entraîner des conséquences», répond M. Roy, concédant que la meilleure solution est toujours de faire un testament notarié. «Pour les frais, les gens sont souvent plus riches lorsqu'ils décèdent. Parfois, ils ont des assurances vie qui vont s'occuper de payer les frais [de vérification] en même temps que les frais funéraires», poursuit-il.
46 % des Québécois sans testament
GoTestament, «qui agit comme un assistant», a comme objectif de simplifier et d'alléger la planification testamentaire. D'ailleurs, selon un sondage mené par Desjardins Gestion de patrimoine, environ 46 % des Québécois ne possèdent toujours pas de testament. Les principales raisons invoquées sont le manque d'argent, de temps ainsi que le sentiment que de faire un testament est un processus complexe réservé aux professionnels.
«Le but est que les gens cessent de trouver des raisons. La plateforme s'adresse aux personnes ayant des situations familiale et patrimoniale simples, et qui n'ont pas une fortune en banque. [...] Pour une personne ayant une situation simple, en couple, sans enfant, il faut prévoir 5 à 10 minutes pour remplir le document», conclut l'entrepreneur de Lévis.
Du côté de la Chambre des notaires du Québec, l'organisation n'a pas voulu commenter la nouvelle plateforme, «faute d'information suffisante». Elle a toutefois mentionné dans un courriel que «le Code civil prévoit trois types de testaments, soit le testament olographe, celui devant témoins et le testament notarié. Dans un souci de protection du public, la Chambre des notaires encourage fortement les Québécois à opter pour un testament notarié».