Patrice Gilbert, pdg, et Pascal Tessier Fleury, vice-président finances chez PetalMD, parlent d’un «mariage parfait» entre Gestimed, leur nouvelle acquisition, et le duo formé par PetalMD et Xacte depuis l’an dernier.

Gestimed dans le giron de PetalMD

L’heure est à la consolidation pour PetalMD. Après avoir fait l’acquisition de Xacte l’an dernier, la compagnie de Québec ouvre son portefeuille à nouveau dans le domaine de la facturation médicale en accueillant Gestimed dans son giron.

«Il y a eu un mariage parfait entre PetalMD, Xacte et Gestimed», illustre Patrice Gilbert, pdg de PetalMD. «Notre plan de croissance nous amène à augmenter le nombre de médecins qui utilisent nos outils technologiques. Gestimed était elle-même à la croisée des chemins, à la recherche de nouveaux outils. C’est aussi une entreprise qui a pignon sur rue depuis 30 ans, et on cherche toujours à augmenter l’expertise de notre équipe.»

En se portant acquéreur de Xacte, l’an dernier, PetalMD ajoutait une nouvelle corde à son arc de solutions numériques pour le domaine de la santé, en incluant l’outil de facturation en ligne à ses services de gestion d’horaires de médecins, de rendez-vous avec les patients et de messagerie privée. 

En allant chercher Gestimed, une agence de facturation médicale de Montréal, c’est une clientèle de 1350 médecins que la compagnie technologique basée dans Saint-Roch intègre à ses activités. «Avec Gestimed, on se situe maintenant au deuxième rang pour le nombre de médecins utilisant notre système de facturation», complète Patrice Gilbert. Ils seront ainsi environ 4000 médecins à faire leur facturation de façon numérique avec la solution Xacte, alors qu’environ 37 000 médecins utilisent les différents services de PetalMD partout au pays et en Europe. 

«La table est mise pour aider le marché à cheminer plus vite vers des solutions numériques, surtout en facturation médicale au Québec et au Canada, où il y a vraiment un vieillissement des processus», ajoute Pascal Tessier Fleury, vice-président finances chez PetalMD. On estime que plus de la moitié des médecins utilisent encore le papier pour facturer leurs actes.

Depuis sa création il y a près de 10 ans, l’entreprise a eu beaucoup de boulot pour mousser les avantages de la numérisation dans la gestion administrative des soins de santé. «Ça devient de plus en plus facile», note toutefois Patrice Gilbert. «Les établissements et les cliniques médicales font face à des défis de gains de productivité. De plus en plus, on n’a plus à convaincre les gens de la nécessité de nos outils. On se rend compte que ça prend vraiment un ensemble de services intégrés pour éviter la copie de la même donnée d’une plateforme à une autre. C’est ce qu’on vise depuis plusieurs années.»

Avec cette nouvelle acquisition, réalisée avec l’appui de BDC Capital, PetalMD considère qu’elle poursuit sa mission première. Avec la facturation numérique, le taux d’erreurs diminue, le fardeau administratif aussi. «C’est l’ensemble de l’écosystème qui en bénéficie, et ces répercussions, on les voit jusqu’aux patients. En fin de compte, on fait ça pour augmenter l’accès des patients aux services de santé», note Patrice Gilbert. 

Pour la suite, PetalMD veut concentrer ses énergies à consolider ses marchés dans le reste du Canada, où elle est présente en Ontario et en Colombie-Britannique, notamment, et aussi en Europe, où la percée est importante. L’entreprise est aussi sur le point d’agrandir ses bureaux du boulevard Charest, pour mieux loger sa main-d’œuvre croissante sous un même toit.