C'est en mai que Vincent Lafortune devait présenter le 10e festival Québec Exquis. La COVID l'a cependant obligé à revoir ses plans. Le festival Exquis, dans une formule modifiée, aura lieu à compter de jeudi et il durera jusqu'au 31 octobre.
C'est en mai que Vincent Lafortune devait présenter le 10e festival Québec Exquis. La COVID l'a cependant obligé à revoir ses plans. Le festival Exquis, dans une formule modifiée, aura lieu à compter de jeudi et il durera jusqu'au 31 octobre.

[GÉRER LA CRISE] Festival Québec Exquis: partenaire des restos en temps de crise 

Jean-François Tardif
Jean-François Tardif
Le Soleil
La pandémie de coronavirus a tout changé pour les entrepreneurs d’ici qui en ont souffert mais qui ont aussi rebondi dans la tempête, faisant parfois jaillir de nouvelles façons de faire. À l’heure de la seconde vague, nous poursuivons les rencontres de cette série «Gérer la crise».
  • Entreprise: festival Québec Exquis
  • Type d’entreprise: festival jumelant la restauration et le domaine agroalimentaire
  • Contact: Vincent Lafortune, président

Q Votre situation avant la crise?

R Le festival Québec Exquis devait être présenté en mai pour une 10e année. Et notre soirée de lancement, qui était au profit de Tel-jeunes, devait se dérouler à la mi-mars. Le gros du travail pour l’organisation de l’évènement avait donc commencé à la fin du mois de septembre 2019. Avant même d’être un festival ouvert au public, Québec Exquis est un projet de développement agroalimentaire, un jumelage d’entreprises de production et de distribution agroalimentaire avec des restaurateurs. Et toute cette dynamique se fait pendant l’automne qui précède le festival.

Quand tout s’est arrêté le 13 mars, on était à quelques jours de notre lancement officiel. Nous avons renoncé à présenter notre évènement sauf que nous avons toujours parlé de report. On n’a jamais travaillé sur une annulation parce que quand on a vu l’impact de la fermeture des restos, mais aussi la rapidité avec laquelle elle s’est produite, on s’est dit qu’il fallait trouver une façon d’organiser notre évènement à un autre moment.

Q Comment avez-vous réagi à la crise?

R Nous sommes sur un modèle d’affaires qui touche l’événementiel. On a vu notre réalité, que l’on avait mis 10 ans à monter, être menacée de disparaître. Car je suis de ceux qui pensent que malheureusement, ça va prendre du temps avant que le secteur de la restauration revienne à la normale. De là l’importance de présenter notre évènement même si c’était à une nouvelle date et avec une formule différente.

Q Quelle est la formule que vous avez décidé d’adopter?

R Compte tenu de la situation, nous sommes revenus un peu au modèle de la première édition du festival (2011). L’évènement avait été présenté sur cinq jours, il réunissait moins de restaurateurs et il avait uniquement un volet en restaurant. La seule chose que l’on mettait alors de l’avant c’était le jumelage chefs-producteurs. Et c’est le seul volet qui a survécu dans le festival 10e anniversaire en «formule adaptée» que nous tiendrons à partir de jeudi et qui se terminera le 31 octobre. Nous avons dû annuler tous les autres parce qu’ils impliquaient des rassemblements. On presque revenu à l’essence même du premier festival.

On a quand même dû réfléchir à la bonne façon de présenter Québec Exquis. La formule que proposions au tout début se déroulait en personne dans les restaurants. Au moment d’élaborer notre version adaptée de l’automne 2020, nous avons travaillé avec un paramètre supplémentaire, soit celui que les salles à manger étaient ouvertes à 50 %. Nous avons donc décider d’innover en rendant accessible les tables que l’on avait toujours proposées en formule pour apporter. Le restaurateur se retrouvaient donc devant un défi logistique, soit de gérer sa salle à manger et les commandes pour apporter. Notre solution fut de décharger les restaurateurs de toute la gestion des commandes pour emporter en mettant sur pied un service de livraison et de cueillette sans contact des menus commandés en ligne via notre site Web. Et à quelques jours de notre lancement, nous sommes tombés en zone rouge à Québec ce qui a occasionné le reconfinement des salles à manger et qui nous oblige à offrir uniquement une option take-out. 

Organiser Québec Exquis cet automne demande beaucoup de travail et beaucoup d’adaptation. Avant on pouvait travailler avec deux ou trois scénarios. Là on travaille sur des dizaines de scénarios différents tout dépendant des règles de la Santé publique. Le festival a moins de volets, mais son organisation demande deux ou trois fois plus de travail compte tenu de toute l’incertitude.

Q Les restaurateurs n’ont probablement jamais eu autant besoin de Québec Exquis qu’en ce moment?

Une activité en salle à manger versus une activité en take-out, ce n’est pas la même chose et ça ne fait pas travailler le même nombre de gens. Mais à cause de la COVID, les restos sont clairement entrés dans un mode survie. Et je pense que Québec Exquis tombe à point. On ne peut pas sauver les restaurants. Je nous vois comme des partenaires. L’idée c’est de les appuyer avec une solution qui s’appelle Québec Exquis. D’où l’appel au public que l’on fait actuellement. La fermeture ou non de certains restos dépendra beaucoup du soutien que les gens qui le peuvent vont donner à leur restaurateur préféré et non pas uniquement de notre festival. 

Q À quoi pourrait ressembler le futur de Québec Exquis?

R Pour le moment, l’urgence est de générer des liquidités à court terme pour les restaurateurs. Le plus gros défi, ce seront les 28 prochains jours. Il n’est donc pas question de Québec Exquis 2021 parce que nous ne savons pas où seront rendus la restauration de même que le milieu de l’hôtellerie qui est aussi impliqué dans le projet. On se demande aussi quelle sera l’implication des partenaires privés, si la pandémie sera toujours aussi active, si un vaccin pour se protéger de la COVID sera disponible, etc. Et notre évènement sera-t-il toujours aussi pertinent? 

Ce sont toutes des questions pour lesquelles nous n’avons pas de réponse. Pourrait-on tenir Québec Exquis à l’automne l’année prochaine? Peut-être. Mais déjà des évènements prévus pour 2021 ont été reportés. Rien ne garantit donc que nous pourrions présenter Québec exquis à ce moment là ni dans quelles conditions. Il faudra donc attendre de voir comment évoluera la situation actuelle avant de décider quoi que ce soit.