G15+ région de la Capitale-Nationale: pour une relance économique «solidaire, verte et prospère»

Myriam Boulianne
Myriam Boulianne
Le Soleil
Inspirés par l’initiative du G15+ à l’échelle nationale, des leaders économiques, sociaux, environnementaux et syndicaux de la région ont annoncé, jeudi, devant l’Assemblée nationale le début des travaux du G15+ région de la Capitale-Nationale. Une démarche similaire à celle entamée à l’échelle du Québec, mais spécifique à la région.

«On entame aujourd’hui un grand travail de fond sur les priorités régionales qui ont toutes en commun de stimuler l’économie, de protéger l’environnement et de favoriser l’équité sociale», affirme Pauline Robert, directrice générale adjointe du Conseil régional de l’environnement de la Capitale-Nationale.

Les 15 organismes actuellement signataires sont issus de milieux variés et leur nombre devrait augmenter prochainement. «Beaucoup de gens se montrent intéressés», assure-t-elle.

«Les entreprises et les citoyens de la région de la Capitale-Nationale ont besoin de solutions bien pensées pour le court terme, mais durables et responsables à long terme pour nos communautés. Nos propositions, qui s’appuieront sur les meilleures pratiques en matière de transformation durable de l’économie et de la société, iront donc dans ce sens», précise Étienne Grandmont, directeur général d’Accès transports viables.

«[La crise] représente une opportunité afin d’axer la relance économique sur de nouvelles bases plus durables, lesquelles ont le potentiel de positionner la région et ses entreprises à titre de meneurs dans les domaines, entre autres, des technologies propres et de l’électrification des transports», poursuit Simon Thibault, directeur pour la région de la Capitale-Nationale et Filière Batteries chez Propulsion Québec

Les travaux cibleront des créneaux porteurs pour l’économie de la Capitale-Nationale, notamment l’appui à l’achat local et à une économie plus durable, la rénovation des infrastructures routières, l’accélération de projets structurants de transport collectif ainsi que le soutien à l’électrification des transports de personnes et des marchandises, la valorisation du patrimoine bâti, la stimulation du tourisme durable et de la vitalité culturelle, l’appui à l’entrepreneuriat collectif et responsable et le verdissement de nos milieux de vie, entre autres.

«On va préparer un plan avec des projets qui font consensus entre tous les gens présents autour de la table, explique Mme Robert. Nous allons ensuite présenter ce plan aux élus et aux personnes intéressées à mettre nos propositions en œuvre.»

Les membres invitent d’ailleurs les entreprises et organismes de la région partageant cette vision à se joindre à eux pour poursuivre le travail et proposer des projets novateurs. Il est possible de voir la liste des membres initiateurs du G15+ région de la Capitale-Nationale et d’ajouter un soutien à l’adresse suivante: www.g15plus.quebec/capitale-nationale/