Un plus grand choix de pièces, une meilleure qualité de produits et des vélos pour tous les goûts et tous les budgets font partie des améliorations que Sylvain Dion a apportées depuis qu'il a acquis Frenette Bicyclettes en 2006.

Frenette Bicyclettes: au service du vélo... et des cyclistes

Bien avant que Sylvain Dion ne devienne propriétaire de Frenette Bicyclettes, en 2006, les clients étaient déjà nombreux à croire que l'entreprise lui appartenait. Gérant de la boutique pendant 12 ans, il avait à coeur d'assurer le développement du «géant du vélo», mission qu'il poursuit avec encore plus de détermination aujourd'hui... en misant notamment sur un service irréprochable.
«Tu roules, tu regardes, tu écoutes, tu sens, tu vis le moment présent, tu ne penses à rien», lance d'entrée de jeu celui pour qui, depuis plus de 25 ans, le vélo constitue une véritable passion et qui admet, par son travail acharné, avoir provoqué la vente du commerce de Saint-Basile.
De l'atelier de réparation de bicyclettes que Marcel Frenette, le fondateur de l'entreprise, exploitait dans le sous-sol de sa résidence, à la boutique que son fils Laris a fait prospérer sur le boulevard du Centenaire, puis au commerce que Sylvain Dion a acquis, le visage de Frenette Bicyclettes a bien changé au fil des ans.
«Lorsque je suis devenu propriétaire, j'ai modifié les couleurs, j'ai réaménagé l'espace et j'ai agrandi la salle de montre. Un plus grand choix de pièces, une meilleure qualité de produits et des vélos pour tous les goûts et tous les budgets font partie des améliorations que j'ai apportées», détaille fièrement M. Dion.
Un inventaire de plus de 800 bicyclettes - qui correspond, bon an mal an, au nombre de vélos vendus - fait converger annuellement jusqu'à 3000 clients en provenance du grand Portneuf, mais aussi de Québec, de Saint-Augustin-de-Desmaures et de la Rive-Sud. Vélos pour enfants, junior, de route, de montagne, hybride et BMX : tout y est.
Quelques entreprises et organisations comme la Garnison Valcartier, qui a récemment placé une importante commande de bicyclettes, ou encore Ciment Québec, Ultramar et EMCO - à qui Frenette Bicyclettes vend des tricycles industriels - comptent également au nombre des clients que dessert l'équipe de Sylvain Dion.
Bâtir sa réputation
Si Laris Frenette a été l'un des premiers commerçants de bicyclettes à acheter de la publicité à la télévision, il a surtout bénéficié du bouche à oreille pour élargir sa clientèle, ce qui fait dire à l'actuel propriétaire que la plus grande qualité de l'entreprise, c'est le service qu'elle offre.
«J'ai la mémoire des gens et, ici, nous reconnaissons nos clients, chose que ceux-ci ne sentent généralement pas en ville : notre approche commence de cette façon», s'empresse de signalerM. Dion. «Par la suite, tout est mis en oeuvre pour proposer le bon vélo à la bonne personne et pour donner un service exceptionnel.»
Depuis longtemps appelé «le géant du vélo», le magasin remplacera d'ailleurs bientôt son slogan pour mieux traduire l'idée du service à la clientèle que l'homme d'affaires souhaite dorénavant mettre à l'avant-plan. «À cela, il faut ajouter que chez les employés, il existe un fort esprit d'équipe; le personnel est tricoté très serré», reprend Sylvain Dion, qui ne manque pas de souligner au passage l'intérêt qu'il a à travailler avec des fournisseurs canadiens et québécois tels que Rocky Mountain, ProCycle et Argon 18.
L'avenir
Et pour l'avenir? L'entrepreneur rêve d'ouvrir une deuxième boutique, et peut-être même éventuellement de vendre des concessions Frenette Bicyclettes.
En attendant, son épouse, Isabelle Caron, l'accompagne dans l'aventure pour assurer la croissance de l'entreprise. «Et si le coeur leur en dit, nos deux fils, Xavier et Jacob, pourraient un jour se joindre à nous...», termine-t-il.
Redonner à la communauté
Partenaire de plusieurs événements d'envergure dans Portneuf, Sylvain Dion croit fermement qu'il est important de redonner à la communauté. Chaque année, Frenette Bicyclettes s'associe donc à quatre Grands Prix cyclistes (Saint-Raymond, Pont-Rouge, Saint-Basile et la Coupe Argon), au Raid Extrême Bras-du-Nord et donne son nom à deux épreuves de vélo de montagne qui ont lieu à Saint-Basile. Le spécialiste du vélo participe également au Spin-Don du Centre FormAction de Pont-Rouge, une activité de financement qui vise à lutter contre le cancer, de même qu'à la Randonnée cycliste Joël Belhumeur, qui amasse des fonds pour appuyer la recherche sur la dystrophie musculaire. En plus d'apporter son soutien au Club de vélo Portneuf, un regroupement de cyclistes passionnés de vélo de route, l'entreprise s'apprête aussi à parrainer un jeune athlète prometteur de Saint-Raymond.