Le marché des saveurs des Fêtes de la Nouvelle-France présente encore une fois une foule d'exposants offrant des dégustations du terroir de qualité à un prix raisonnable.

Fêtes de la Nouvelle-France: un festival de saveurs

Les recettes ne datent pas vraiment de la Nouvelle-France, mais la bouffe a le mérite d'être québécoise et de belle qualité. Le marché des saveurs des Fêtes de la Nouvelle-France vaut le détour et permet de se sustenter à un prix raisonnable.
<p>Au kiosque de la Fabrique de fondues, Jean-Yves Lapointe fait dans la fondue suisse depuis 30 ans. Il s'est converti il y a cinq ans aux fromages d'ici.</p>
<p>La Laiterie de Coaticook offre sa fameuse crème glacée fabriquée avec du lait et de la crème, sans substance laitière modifiée.</p>
Au kiosque de la Fabrique de fondues, Jean-Yves Lapointe affiche un air bonhomme des plus accueillant. Lui qui fait dans la fondue suisse depuis 30 ans s'est converti il y a cinq ans aux fromages d'ici. Son chef Jean-François Guay a élaboré une série de recettes à partir de produits régionaux : Charlevoix, Saguenay-Lac-Saint-Jean (les Bleuets), des Basques... 
Tout à côté, l'Artisan Charcutier Stoyan Napoleonov présente un (trop) petit éventail de ses délicieux produits, tous sans gluten.
Un peu plus loin, la Laiterie de Coaticook offre sa fameuse crème glacée fabriquée avec du lait et de la crème, sans substance laitière modifiée.
Certains sont peut-être moins connus dans la région de Québec : les Aliments Tristan de Drummondville produit un large choix de mélanges de farines, auxquels il ne manque que le lait pour faire des crêpes, ainsi qu'un caramel maison.
<p>Kevy, dans Lanaudière, se targue d'acheter ses viandes directement aux fermiers de sa région. Ses brochettes de sanglier et de bison sont populaires auprès des curieux, qui en profitent pour découvrir des viandes autrement inconnues</p>
Des viandes méconnues
Kevy, dans Lanaudière, se targue d'acheter ses viandes directement aux fermiers de sa région. Ses brochettes de sanglier et de bison sont populaires auprès des curieux, qui en profitent pour découvrir des viandes autrement inconnues. Le propriétaire Yves Coulombe, un rigolo qui vend ses produits dans certaines grandes chaînes, assure que sa plus populaire est celle au tofu et au veau. «Il faut développer des créneaux, ça prend ça aujourd'hui pour se démarquer», dit-il.
Plus près de Québec, La p'tite ferme du sous-bois, à Saint-Jean-Chrysostome, élève plus de 35 espèces d'animaux. «Pédagogique et artisanale», dit avec fierté sa propriétaire, Sylvie Potvin.
On n'a pas tout goûté, loin de là, mais les prix apparaissent raisonnables. À l'oeil, il est possible de se concocter un bon repas pour 10 $ à 12 $ tout au plus. Vu aussi sur place, un inspecteur du ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation. On y trouve aussi  un chapiteau avec des tables, une animation musicale d'époque ainsi qu'un kiosque de la SAQ pour le vin et la bière.
À noter qu'il faut le médaillon de 10 $ des Fêtes pour entrer sur le site situé à place de Paris.
*****
Une brochette d'exposants:
- Laiterie de Coaticook
- Fabrique de fondues
- L'Artisan Charcutier
- Fromagerie de l'Isle d'Orléans
- Nougats Mignon
- Ferme Caprices d'Orléans
- Kevy 
- Bel-Gaufre
- Fromagerie du Terroir de Bellechasse
- Aliments Tristan
- La p'tite ferme du sous-bois