Martin Roberge et sa soeur Line sont copropriétaires de Fertisol Plus depuis 2000.

Fertisol Plus voit le monde en vert depuis 50 ans

Fertisol Plus a 50 ans, ce qui place l'entreprise parmi les premières au Québec dans l'entretien des espaces verts et pour l'horticulture ornementale tout en étant probablement la plus ancienne à avoir vu le jour dans la région de la Capitale-Nationale.
Fondée en 1965 par Claude Roberge et sa conjointe Ginette, l'entreprise porte d'abord le nom Claude Roberge Entretien Paysager pour devenir Fertisol Plus en 1985. Depuis les débuts, l'entreprise a vécu plusieurs transformations et une évolution de la demande de la clientèle.
«Fertisol arrive après les paysagistes, car nous n'avons jamais fait de paysagement, toujours de l'entretien», raconte Martin Roberge, copropriétaire de la compagnie avec sa soeur Line depuis 2000.
Au début, Claude Roberge traitait les terrains, les arbres et les arbustes des commissions scolaires, des écoles et les terrains des municipalités. Petit à petit, les propriétaires de résidence privée ont aussi voulu un tel service. Martin Roberge se souvient que les employés se faisaient demander dans la rue d'avoir le même genre de traitement pour leur pelouse tellement l'effet était remarquable.
Si la fertilisation et le contrôle des mauvaises herbes ont été le travail principal de la compagnie pendant des années, aujourd'hui, Fertisol a ajouté l'entretien des plates-bandes, la taille des haies, l'émondage et l'élagage des arbres et des arbustes, le dépistage des maladies et des insectes à ses différentes spécialités.
«Nous nous sommes adaptés à la demande de la clientèle», précisent Line et Martin Roberge. C'est aussi la raison pour laquelle l'entreprise délaisse la tonte des pelouses pour se concentrer sur l'entretien des espaces verts.
Fertilisation naturelle
Mais ce n'est pas la seule adaptation que les spécialistes en horticulture ont dû vivre. Ainsi, Fertisol Plus a été la première entreprise à proposer la fertilisation naturelle à partir des algues pour diminuer l'utilisation d'engrais chimiques qui ont un effet sur l'environnement et les cours d'eau.
En outre, le Code de gestion des pesticides adopté en 2002 a forcé toute l'industrie à revoir ses pratiques dans la lutte contre les mauvaises herbes et les insectes nuisibles dans le secteur résidentiel.
«Le Code a été rouvert pour des ajustements que l'on ne connaît pas encore, poursuit Line Roberge. C'est un peu inquiétant parce que certains problèmes ne peuvent pas se gérer sans pesticides.»
«Il faut que les prochaines décisions s'appuient sur des données scientifiques et non pas des perceptions émotives», poursuit Martin Roberge. «Je n'ai rien pour les restrictions qui se basent sur des preuves scientifiques de toxicité pour les personnes et l'environnement. Mais, dans certains cas problèmes, nous avons parfois pratiquement perdu le contrôle avec des insectes ravageurs et des rongeurs.» 
À son avis, il est tout à fait normal que les consommateurs n'aient pas accès aux pesticides puisqu'ils ne sont pas formés pour les utiliser. Il faut laisser le travail aux spécialistes, car dans certains cas, il faut des mesures adaptées pour résoudre un problème d'infestation.
Pour Martin et Line Roberge, ce qui démarque Fertisol Plus dans son segment de marché, ce sont les compétences techniques développées avec le temps et la formation des employés. «Nos employés ne sont pas payés à la commission», continue Martin Roberge. «Je préfère perdre un client en lui disant la vérité que faire 20 $ de plus en ne lui disant pas l'ampleur du problème à régler. Nous ne faisons pas affaire avec des sous-traitants, ce sont nos employés qui font le travail.»
Pour les deux copropriétaires de l'entreprise familiale, l'avenir se montre favorable, car le bouche-à-oreille continue d'être efficace comme moyen de faire croître la clientèle depuis 50 ans. Et la relève familiale se prépare depuis trois ans en faisant ses classes sur le terrain.
=> CHRONOLOGIE
1965 - Fondation de l'entreprise Claude Roberge Entretien Paysager
1985 - Nouveaux locaux sur le boulevard du Jardin, secteur Orsainville
1985 - Changement de nom pour Fertisol Plus
1989 - Acquisition d'un entrepôt rue Notre-Dame, secteur Notre-Dame-des-Laurentides
1996 - Achat d'un terrain adjacent pour ajouter un deuxième entrepôt
2000 - Martin et Line Roberge deviennent copropriétaires
2008 - Déménagement du siège social au 21030, boulevard Henri-Bourassa, secteur Notre-Dame-des-Laurentides