Ouvert depuis 37 ans, le restaurant St-Hubert du boulevard Wilfrid-Hamel fermera ses portes en septembre.

Fermeture prochaine du St-Hubert sur Hamel

Trente-sept ans après son ouverture, le restaurant St-Hubert du boulevard Wilfrid-Hamel fermera ses portes au mois de septembre.
Les employés du restaurant ont été informé de la décision jeudi. «Les gens s'y attendaient un peu», a admis Pierre Martin, copropriétaire du Groupe Martin, qui opère 12 restaurants de la bannière St-Hubert dans la région de Québec.
Faute de pouvoir conclure une entente satisfaisante avec le propriétaire du bâtiment, le Groupe Martin, qui en est le locataire, a pris la décision de ne pas renouveler le bail. 
«Il y a beaucoup d'investissements à faire» sur ce bâtiment de 37 ans, a indiqué M. Martin. Il souligne que depuis plusieurs années, la succursale enregistrait des ventes à la baisse. 
«Effectivement, les ventes étaient plus difficiles qu'ailleurs», a souligné M. Martin. «La rentabilité à court, moyen et long termes était difficile à voir.» Il rappelle que le Groupe Martin a procédé à l'ouverture de deux nouveaux restaurants et que trois succursales ont été rénovées.
Secteur difficile
La morosité économique du quartier aurait eu raison de la viabilité du restaurant. Il affichait pourtant des niveaux de rentabilité exceptionnels depuis son ouverture jusqu'à il y a quelques années, se rappelle M. Martin. 
«On a ouvert en 1980. Là, on vient d'ouvrir sur la rue Bouvier. Eh bien, en 1980, la rue Bouvier, c'était un champ!» a-t-il illustré pour montrer que la chaîne doit s'établir là où sont ses clients et que les pôles d'activité économique se déplacent au fil des années. M. Martin observe une tendance vers la décentralisation économique, où les affaires sont meilleures dans les banlieues. 
Questionné sur la fermeture de commerces de renom dans le secteur, donc celle du magasin La Baie D'Hudson à Place Fleur de Lys en septembre, il croit que St-Hubert ne fait pas exception à la règle. Malgré l'arrivée du Centre Vidéotron à proximité, la clientèle n'a pas augmenté au point espéré pour assurer la pérennité du restaurant. «Ce sont des choses qui arrivent», a-t-il laissé tomber. 
La fermeture définitive est prévue pour la mi-septembre. Le restaurant avait ouvert au mois de février 1980.