Le maire Labeaume a lancé un appel à la solidarité et rappelé l'importance de ne pas stigmatiser la communauté musulmane de Québec comme d'ailleurs.

Fermeture des Target: «la théorie de la pizza», selon Labeaume

Régis Labeaume ne s'est pas ému de la fermeture de tous les magasins Target qu'il a expliquée par «la théorie de la pizza».
«Ce n'est pas de mes affaires. Il y a d'autres magasins en ville. Target, honnêtement...», a lancé le maire de Québec lorsque questionné sur les répercussions de la fermeture de la chaîne américaine.
M. Labeaume dit ne pas y voir de signes inquiétants pour l'économie de la région, malgré la fermeture d'autres bannières, comme Mexx ou Holt Renfrew. Une simple régulation du marché, a-t-il laissé entendre.
«C'est ma théorie de la pizza. Si tout le monde part des magasins de pizzas et qu'il y a plus de pizzas que l'augmentation de la population, il va y avoir trop de pizzas. Mais si des pizzas ferment, il va en rester encore», a illustré le maire de Québec en reconnaissant que son analogie était «un peu simpliste».
Lehouillier sympathise
De son côté, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, s'est dit attristé pour les 150 employés du magasin des Galeries Chagnon qui perdront leur emploi. Il a toutefois tenu à souligner que des travailleurs mis à pied pourraient retrouver du boulot dans un des pôles commerciaux qui se développent au Carrefour Saint-Romuald ou dans le secteur Miscéo.
Le départ de Target n'est pas attribuable à la conjoncture économique dans la région, mais plutôt à une mauvaise stratégie de mise en marché, a analysé M. Lehouillier.