Sylvain Mallette

Fédération autonome de l'enseignement: Sylvain Mallette réélu

Pour la prochaine négociation du secteur public, «c’est le tour des profs», prévient le président de la Fédération autonome de l’enseignement, Sylvain Mallette, qui vient d’être réélu pour un troisième mandat de trois ans à la tête de l’organisation syndicale.

Il avait une opposante, Mélanie Hubert. Vendredi, M. Mallette a prévenu que les enseignants du primaire et du secondaire s’attendent à «des gains substantiels» lors de la prochaine négociation du secteur public, en plus de l’amélioration de leurs conditions d’exercice et de la revalorisation de leur profession. «Les professeurs au Québec, on est parmi les moins bien payés au Canada et on doit attendre encore plus longtemps que les autres pour atteindre le maximum de l’échelle», déplore M. Mallette. 

«Trop longtemps on a dit aux profs de se taire ou de passer leur tour. Cette fois-ci, on ne peut pas à la fois reconnaître que la profession d’enseignant est malmenée, que les conditions doivent être améliorées et, lorsque c’est le temps de négocier, nous dire : il n’y a pas d’argent, vous en demandez trop.»