Le fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg

Facebook visée par une action collective

TORONTO — Une action collective a été proposée au Canada contre le réseau social Facebook à la suite d’une brèche de sécurité qui a mis en danger les comptes de dizaines de millions d’utilisateurs.

L’entreprise californienne a annoncé la semaine dernière que des pirates informatiques avaient eu accès aux comptes de près de 50 millions d’utilisateurs dans le monde, et que ceux de 40 autres millions avaient été vulnérables lors de l’attaque.

À l’aide d’un outil de téléchargement de vidéos disponible sur le site depuis juillet 2017, les pirates informatiques ont pu accéder aux publications et aux messages privés des utilisateurs, ainsi que récupérer des informations sur des services tiers, tels que Instagram, Etsy et Spotify.

Facebook a indiqué qu’elle n’avait décelé aucun signe de mauvaise utilisation des comptes. Les utilisateurs concernés ont été déconnectés et informés de la violation lorsqu’ils se sont reconnectés.

Facebook Canada n’était pas immédiatement disponible lundi pour commenter.

Le cabinet d’avocats torontois Charney Lawyers PC, qui dirige l’action collective, a indiqué que Facebook avait l’obligation de veiller à ce que les informations des utilisateurs soient «correctement protégées».