Le président-directeur général d'EXFO, Philippe Morin

EXFO remercie une centaine de travailleurs

La société EXFO restructure une partie de ses activités afin de «stimuler une croissance rentable». Près d’une centaine de travailleurs se retrouveront sur le chômage au cours des prochains mois.

Les coupes toucheront principalement les bureaux de Concord, en banlieue de Toronto, et de Chelmsford, à proximité de Boston. Aucune mise à pied n’est prévue pour les installations de Québec. Les activités des bureaux touchés seront regroupées dans d’autres installations de la société à travers le monde. 

Cette décision, qui entraînera des frais d’environ 8 millions $, dont 6 millions $US en indemnités de départ, devrait permettre à terme des économies annuelles de 10,5 millions $US, estime la direction.

Un programme d’aide aux employés licenciés a été mis sur pied afin que les travailleurs puissent se retrouver un gagne-pain. 

Par ailleurs, EXFO a annoncé, mardi, un plan d’accélération qui vise l’intégration des solutions d’Astellia et d’Ontology, récemment acquises, à ses technologies dans une plateforme commune de monitoring et d’analytique.

«Bien que nous ayons dû prendre des décisions difficiles, il ne fait aucun doute qu’elles permettront à EXFO de concentrer ses activités et d’offrir un portefeuille distinctif pour prendre la tête du marché», explique par voie de communiqué le pdg, Philippe Morin. 

«Les fournisseurs de services de communication entament une transformation massive de leurs infrastructures réseau de fibre et 5G, tout en augmentant leurs investissements en analytique, en virtualisation et en solutions liées à l’Internet des objets. Par cette réorganisation, nous redistribuons les bonnes ressources aux bons endroits afin d’augmenter notre efficacité, notre agilité et notre valeur pour nos clients tout en assurant une croissance rentable pour l’entreprise», poursuit-il.

L’entreprise de Québec spécialisée dans la surveillance et l’analyse des réseaux mondiaux de télécommunication compte aujourd’hui près de 2000 travailleurs répartis dans plus de 25 pays. Au cours du troisième trimestre de son exercice financier 2018, elle a enregistré des ventes de 72,2 millions $US comparativement à 58,7 millions$US au cours de la même période l’an dernier. 

À la Bourse de Toronto, l’action d’EXFO (TSX: EXF) valait vers 11h30 mardi 4,98, en hausse de 0,03 $.