Des employés du Super C de Neufchâtel manifestant devant leur lieu de travail en mai

Entente ratifiée au Super C de Neufchâtel

Le Super C du boulevard de l'Auvergne dans le secteur de Neufchâtel rouvrira ses portes rapidement. Les employés qui étaient en grève depuis le 17 avril ont ratifié dimanche soir une entente de principe.
Geneviève Grégoire, porte-parole de Metro de qui découle la bannière Super C, a confirmé l'information: «On met tout en oeuvre pour ouvrir cette semaine.» Elle a précisé que la nouvelle convention devait être signée lundi soir et portera jusqu'en 2021.
Impossible encore d'en connaître les détails, mais elle découle d'une recommandation du conciliateur que les deux parties ont acceptée. La convention collective des employés était échue depuis le 31 décembre 2013.
Les points en litige étaient notamment les jours fériés (maintien du 1er juillet et de l'Action de grâces et ajout d'un congé lors de l'anniversaire d'un salarié), la contribution de l'employeur au régime de retraite du Fonds de solidarité de la FTQ et le changement de statut des salariés à temps partiel travaillant 32 heures à salariés réguliers.
En avril, le Super C de Neufchâtel comptait 62 employés syndiqués.
En fin de journée lundi, Louise Lefebvre, du syndicat des Travailleurs unis de l'alimentation et du commerce (TUAC), a indiqué que le comité de négociation était bien content de l'entente.