Les ventes des magasins Walmart ouverts au moins un an ont augmenté de 2,8 %, ce qui constitue un 20e trimestre consécutif de croissance.

Encore de bons résultats pour Walmart

NEW YORK — Walmart a insufflé une dose d’optimisme devant les inquiétudes grandissantes entourant l’affaiblissement de la croissance économique en relevant ses prévisions annuelles à la suite d’un deuxième trimestre robuste.

Les ventes de ses magasins ouverts au moins un an, un indicateur clé dans le secteur du commerce de détail, ont augmenté de 2,8 %, ce qui constitue un 20e trimestre consécutif de croissance. Le plus grand détaillant au monde a continué d’élargir la portée de ses services de livraison d’épicerie. Les ventes en ligne aux États-Unis ont affiché une progression de 37 %. Le chef de la direction financière de Walmart, Brett Biggs, a déclaré, jeudi, au cours d’une conférence téléphonique, que la santé financière des consommateurs demeurait «solide».

Les nouvelles encourageantes de Walmart, considérée comme un baromètre de la santé des consommateurs, ont été dévoilées le même jour où le gouvernement américain a publié un rapport indiquant que les Américains avaient dépensé davantage dans les magasins et les restaurants en juillet. Les ventes au détail ont augmenté de 0,7 % le mois dernier après une hausse de 0,3 % en juin, a indiqué le département du Commerce.

Ces données ont apaisé les craintes d’un affaiblissement de l’économie en raison des tensions commerciales avec la Chine, qui a secoué les marchés financiers mais n’a pas encore affaibli la confiance des consommateurs. La croissance soutenue de l’emploi et les augmentations modestes des salaires ont contribué à soutenir les dépenses.

Walmart et les autres grands détaillants sont en grande partie épargnés par les premières vagues de tarifs douaniers car ils se sont davantage concentrés sur les produits industriels et agricoles. Cela devrait changer et les détaillants se préparent à un tarif de 10 % visant des articles tels que les jouets, les vêtements et les chaussures. Cette mesure a été reportée au mois de décembre après que l’administration Trump eut exprimé son inquiétude quant à l’impact sur les consommateurs et les entreprises.

Menace sérieuse

Obliger Walmart et tous les autres consommateurs à augmenter leurs prix ou à absorber des coûts supplémentaires en raison des nouveaux tarifs devient une menace sérieuse, avec des indicateurs qui annoncent des signes avant-coureurs d’une récession

Mais le dernier rapport trimestriel de Walmart montre que le détaillant a été capable de maintenir les prix bas même si ses coûts augmentent et qu’il accélère le déploiement de ses services en ligne de manière agressive pour contrer Amazon.

Les autres détaillants n’ont pas été aussi chanceux. Mercredi, Macy’s a déclaré que ses clients hésitaient à payer davantage après que la société eut augmenté les prix de certains produits, tels que les meubles, afin de contrebalancer l’impact du tarif de 25 % appliqué en mai. Le titre de Macy’s a plongé de 13 % puisque le détaillant a abaissé ses prévisions.

Target, Kohl’s et Nordstrom devraient publier leurs résultats financiers la semaine prochaine.

Walmart a engrangé un bénéfice trimestriel de 3,61 milliards $US, ou 1,26 $US par action, après avoir enregistré une perte à la même période lors de l’exercice précédent. Le bénéfice ajusté par action s’est établi à 1,27 $US, soit 5 ¢US de mieux que les attentes de Wall Street, selon les prévisions recueillies par la firme Zacks Investment Research.

Les revenus ont été de 130,38 milliards $US.

Walmart est encore ébranlée à la suite d’une fusillade survenue dans l’un de ses magasins à El Paso, au Texas, qui a fait au moins 22 morts à la fin juillet.