Emploi en janvier: que des bonnes nouvelles!

Bien difficile de trouver des mauvaises nouvelles dans les chiffres sur l'emploi divulgués, vendredi, par Statistique Canada dans son enquête mensuelle sur la population active.
Au Canada, il y a eu création de 48 300 emplois en janvier. Le taux de chômage passe de 6,9 % à 6,8 %.
Au Québec, il s'est ajouté 3400 emplois le mois dernier. Le taux de chômage chute de 0,3 point de pourcentage pour s'établir à 6,2 %.
La région métropolitaine de recensement (RMR) de Québec - qui couvre le territoire des villes de Québec et de Lévis - ne fait pas exception. En effet, il s'est créé 1300 emplois au cours du premier mois de 2017. Le taux de chômage n'a pas bougé : il affiche 4,3 % pour un troisième mois consécutif. Encore une fois, l'un des taux de chômage les plus faibles au pays.
«Pour un sixième mois de suite, l'emploi au Canada a dépassé les prévisions des analystes», commente Matthieu Arseneau, économiste principal à la Banque Nationale du Canada. Les experts prévoyaient un recul de 10 000 emplois au pays. 
«Il s'agit du meilleur résultat sur six ans depuis 15 ans», fait-il remarquer en précisant que l'essentiel des gains provenait du côté du secteur privé et touchait des postes à temps plein.
Malgré un résultat positif, «l'année 2017 débute avec moins de fougue que s'est conclu décembre 2016», note Joëlle Noreau, économiste principale au Mouvement Desjardins. Au cours du dernier mois de 2016, la Belle Province avait enregistré la création de 18 300 emplois.
Les gains de janvier ont été réalisés essentiellement dans le travail à temps partiel (+ 9000 emplois), et ce, au détriment du travail à temps plein (- 5600 emplois). 
«La poursuite de la tendance positive de l'emploi en janvier est une bonne nouvelle», souligne Mme Noreau. «En parallèle, la confiance des entrepreneurs québécois est supérieure à la moyenne nationale. Les entreprises devraient profiter du dynamisme de l'économie américaine dans les prochains trimestres.»
RMR de Québec
Avec la création de 1300 emplois en janvier, la RMR de Québec affichait un taux d'emploi de 65,9 %. Aucune région de la Belle Province ne fait aussi bien qu'elle à ce chapitre. Au Canada, parmi les principales régions métropolitaines, seules celles de Calgary (67,4 %) et d'Edmonton (66,3 %) peuvent se vanter de faire mieux. 
«La région de Québec démarre bien l'année», commente Louis Gagnon, économiste principal chez Québec International. «Le secteur des services demeure la principale locomotive de l'emploi et les autres secteurs emboîteront le pas graduellement au cours de 2017.»